In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Littérométrie: outils numériques pour l'analyse de textes littéraires by Par Michel Bernard et Baptiste Bohet
  • Anne-Sophie Bories
Littérométrie: outils numériques pour l'analyse de textes littéraires. Par Michel Bernard et Baptiste Bohet. (Fondamentaux de la Sorbonne nouvelle.) Paris: Presses Sorbonne nouvelle, 2017. 128 pp., ill.

Michel Bernard et Baptiste Bohet proposent avec cet ouvrage stimulant et bien construit une introduction accessible et pertinente aux humanités numériques pour les spécialistes de littérature. Le propos aurait pu être difficile, technique et décourageant; il n'en est rien. Ce petit livre se lit d'un trait, on voudrait tendre la main vers un deuxième tome. C'est un manuel qui s'adresse aussi bien aux étudiants qu'aux doctorants ou aux chercheurs confirmés, en proposant un aperçu des principales méthodes, des écueils et des avantages de l'analyse textométrique. Le néophyte complet y trouvera sans effort et sans crainte une [End Page 483] initiation aux principes de la constitution et de l'exploitation de corpus numérisés—un excellent point de départ. Celui qui fréquente déjà les outils numériques y gagnera une vue d'ensemble des logiciels et des techniques, et en découvrira qu'il ne connaissait pas. Ceux qui redoutent d'affronter des logiciels spécialisés accueilleront volontiers les astuces proposées par Bernard et Bohet, notamment le recours à un simple traitement de texte accompagné de macros. Ceux qui sont prêts à investir plus de temps dans l'apprentissage de nouvelles méthodes trouveront là l'inventaire qu'ils cherchaient de logiciels dédiés: Lexico3, HyperBase, TXM, Voyant Tools, Astartex, Iramuteq, Alceste, AntConc, etc. Ils découvriront ce qu'est la base Frantext, les Ngrams, et que tirer des relevés d'occurrences en contexte. Précisons qu'il s'agit d'un survol des moyens et non d'un cours détaillé. Les auteurs renvoient pour cela aux modes d'emploi des différents logiciels, lesquels hélas ne sont pas écrits dans le style limpide de Bernard et Bohet. Pas de marche à suivre détaillée donc, car l'enjeu du livre se situe en amont, apportant aux lecteurs une compréhension claire de principes de base. Comment définir un mot, un lemme, une forme vide; qu'est-ce que c'est qu'une balise? Les principes de la TEI (Text Encoding Initiative) sont exposés de manière à montrer qu'elle peut fonctionner à n'importe quelle échelle, du corpus entier aux microphénomènes. Très justement, les auteurs prennent soin de préciser que l'efficacité et la reproductibilité des analyses lexicométriques ne sauraient remplacer la finesse de l'esprit humain, mais que 'le logiciel nous signale des phénomènes imperceptibles à la lecture qui peuvent mettre le lecteur critique sur des pistes fructueuses' (p. 75). Tout au plus pourrait-on regretter de ne pas voir plus développés des exemples de telles analyses herméneutiques assistées par ordinateur, mais ce choix est justifié dans un ouvrage résolument bref et fluide. Car c'est surtout son style simple et pédagogique qui fait la valeur de ce livre. On le lit avec plaisir; on le pose avec l'envie de se lancer dans la textométrie. Bernard et Bohet dédramatisent des approches que les littéraires appréhendent parfois avec un certain effroi; ils rassureront et encourageront tous ceux qui sont curieux de nouveaux outils.

Anne-Sophie Bories
University of Basel, Atilf
...

pdf

Additional Information

ISSN
1468-2931
Print ISSN
0016-1128
Pages
pp. 483-484
Launched on MUSE
2018-08-15
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.