In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • France, portrait social
  • Edward Ousselin
France, portrait social C ollectif. Paris: INSEE, 2017. 271 pp., ill.

L'édition 2017 de cette publication de l'INSEE (Institut national des statistiques et des études économiques) contient un dossier spécial sur les 'ménages à niveau de vie médian' qui 'regroupent 11,6 millions de personnes, soit 18,7% de la population métropolitaine' (p. 13). Ce segment socio-économique de la population française est caractérisé par certains traits démographiques et culturels: il y a relativement plus de familles traditionnelles (et par conséquent moins de familles recomposées ou monoparentales); les personnes peu ou pas diplômées y sont surreprésentées; les immigrés et leurs descendants constituent une proportion relativement plus faible de cette catégorie de la population. Comme il est de coutume dans les publications de l'INSEE, ce dossier (ou 'Éclairages') sur les ménages à niveau de vie médian est long (environ quatre-vingts pages), détaillé et agrémenté de plusieurs tableaux et graphiques. Il est particulièrement notable parce que la part de la population vivant en ménage médian est en hausse depuis la fin des années 1990 (à titre de comparaison, les ménages 'modestes' et 'plutôt aisés' représentent respectivement 26,1 pour cent et 30,3 pour cent de la population). Le dossier insiste également sur le niveau d'hétérogénéité des ménages médians, parmi lesquels les tranches d'âge de [End Page 469]25–44 ans et des plus de 65 ans sont surreprésentées. Tout au long du dossier, on trouve des définitions et des explications qui permettront aux non-spécialistes de déchiffrer la terminologie utilisée par l'INSEE. Par exemple: le revenu par unité de consommation, une unité urbaine (et l'espace périurbain), l'indice de peuplement (pp. 80–81). Par ailleurs, une section de ce dossier est utilement consacrée à l'Outre-mer. À la fin du volume, une liste des dossiers publiés dans les éditions précédentes est fournie en annexe. Le reste du livre inclut des 'fiches' plus courtes sur des sujets précis au niveau national: l'économie, la population, le marché du travail, les niveaux de vie, la qualité de la vie, ainsi qu'un 'cadrage européen' (des études et des tableaux qui permettent de comparer la situation démographique et socio-économique de la France avec celles de ses voisins européens). Certaines des données qu'on y trouve sont encourageantes, par exemple le fait que le 'pouvoir d'achat du revenu disponible brut des ménages' a connu en 2016 sa plus forte hausse depuis 2007 (p. 148). D'autres données indiquent des évolutions importantes en ce qui concerne le niveau d'éducation de la population française: 'En 1985, la proportion de bacheliers dans une génération était de 29%; elle atteint 79% en 2016' (p. 200). D'autres données encore paraissent peu surprenantes, par exemple le fait que les personnes vivant en union libre sont en moyenne plus jeunes que les personnes mariées (p. 97). Plusieurs publications annuelles ont pour objectif de livrer une vue d'ensemble de la société française et de ses évolutions. Ce 'portrait social' de l'INSEE est certainement le plus complet et le plus fiable, même s'il n'est pas toujours le plus facile à lire. Il sera un outil indispensable pour tous ceux qui enseignent un cours socioculturel (ou un cours de 'civilisation') sur la France actuelle.

Edward Ousselin
Western Washington University

pdf

Additional Information

ISSN
1468-2931
Print ISSN
0016-1128
Pages
pp. 469-470
Launched on MUSE
2018-08-15
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.