Abstract

Abstract:

In this paper, we examine the role of social media in facilitating and building transcultural communication and connections for forced migrants in today's contexts of resettlement. For refugees, Information and Communication Technologies (ICTs) and mobile technologies can help with relocation, provide the means to stay connected to family and friends, and learn about the new cultural environment. Our focus is on recently resettled Syrian refugee youth in Ottawa, who arrived in Canada as part of a federal government resettlement initiative in 2015-2016. Based on the findings of a qualitative study comprised of focus groups with Syrian refugee youth, both female and male between the ages of 16-25, we investigate the everyday use of social media in the process of resettlement and integration. Using thematic analysis, we draw on the concept of transculturality to discuss the role of social media as a space for transcultural coming-together that can assist in becoming familiarized with a new culture and society. We suggest that social media serve as a 'contact zone' that enables cultural sharing and learning, a mechanism for cultural and linguistic 'translation', and a 'borderlands' that may help bridge cultural differences and build connections while also negotiating a sense of belonging. Through a critical engagement with these findings we ponder the significance of social media for enabling refugee agency and as a transcultural 'virtual' space that enhances refugees' resettlement and integration.

Résumé:

Dans cet article, nous examinons comment l'usage des médias sociaux peut faciliter et bâtir la communication transculturelle et des réseaux sociaux pour les migrants forcés dans les contextes actuels de ré-établissement. Pour les réfugiés, les technologies de l'information et de la communication (TIC) et les technologies mobiles peuvent aider lors du ré-établissement en fournissant les moyens de rester en contact avec la famille et les amis, et pour en apprendre davantage sur le nouvel environnement culturel. Nous nous concentrons sur le cas de jeunes réfugiés syriens récemment ré-établis à Ottawa, qui sont arrivés au Canada dans le cadre d'une initiative de ré-établissement du gouvernement fédéral en 2015-2016. Sur la base des résultats d'une étude qualitative comprenant des groupes de discussion avec des jeunes réfugiés syriens, hommes et femmes âgés de 16 à 25 ans, nous étudions l'utilisation quotidienne des médias sociaux dans le processus de ré-établissement et d'intégration. En utilisant une analyse thématique, nous nous appuyons sur le concept de transculturalité pour discuter du rôle des médias sociaux en tant qu'espace de rencontre transculturelle pouvant aider à se familiariser avec une nouvelle culture et une nouvelle société. Nous suggérons que les médias sociaux servent de « zone de contact » permettant les échanges et l'apprentissage culturels, de mécanisme de « traduction » culturelle et linguistique et d' « espaces transfrontaliers » qui peuvent aider à combler les différences culturelles et à établir des liens tout en négociant un sentiment d'appartenance. À travers un engagement critique avec ces résultats, nous nous interrogeons sur l'importance des médias sociaux pour soutenir l'agentivité des réfugiés et comme un espace transculturel « virtuel » qui facilite le ré-établissement et l'intégration des réfugiés.

pdf

Additional Information

ISSN
1913-8253
Print ISSN
0008-3496
Pages
pp. 79-99
Launched on MUSE
2018-08-13
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.