Abstract

Abstract:

Cet article est consacré à l'histoire des hôpitaux généraux et du « sou du pauvre », une taxe municipale implantée en 1915 visant à rembourser les établissements hospitaliers montréalais pour leurs dépenses associées à la prise en charge de l'indigence. En comparant les réseaux hospitaliers québécois et ontariens, de même que la législation ayant encadré leur développement dans les deux provinces, nous éclairerons les raisons qui ont présidé à la mise en place du « sou du pauvre » qui rompait avec la tradition non-interventionniste des pouvoirs publics en matière de régulation de la pauvreté au Québec. L'étude de cette politique municipale importante, qui n'a fait l'objet d'aucune analyse jusqu'à aujourd'hui, nous permet d'apporter des précisions importantes quant à l'histoire de la régulation de la pauvreté, de la naissance de la médicalisation de l'hôpital et du processus de formation de l'État au début du XXe siècle au Québec.

Abstract:

This article is devoted to the history of general hospitals and the "sou du pauvre," a municipal tax instituted in 1915 to reimburse Montreal hospitals for their expenses associated with caring for the needy. Comparing the Quebec and Ontario hospital systems as well as the legislation that governed their development in both provinces sheds light on the rationale behind the imposition of the "sou du pauvre," which broke with the authorities' non-interventionist tradition in regard to the regulation of poverty in Quebec. Studying this important municipal policy, which has undergone no analysis to date, yields some important insights into the history of the regulation of poverty, the medicalization of hospitals, and the formation of the State in early-twentieth century Quebec.

pdf

Additional Information

ISSN
1918-6576
Print ISSN
0018-2257
Pages
pp. 75-97
Launched on MUSE
2018-07-17
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.