Abstract

Abstract:

L'usage que font les manifestants des médias, lors d'actes de protestation, a un impact sur la police et sur ses réponses. Les nouveaux médias imposent aux forces de l'ordre une mise à jour des stratégies utilisées en matière de gestion des foules. Ainsi, le champ d'action de la police gagne un niveau d'échange inédit, puisqu'à la sphere physique s'ajoute la sphère numérique dont la police doit tenir compte dans ses pratiques d'encadrement des manifestants. Quelle attitude le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) adopte-t-il face aux réseaux sociaux, quel usage fait-il du site de microblogging Twitter pendant les manifestations? Pour saisir comment la police exploite le potentiel de ce nouveau média et les conséquences qui en découlent au niveau de ses communications et de ses pratiques, une base de données contenant 3909 messages Twitter écrits entre septembre 2012 et juin 2015 a été créée. Les résultats provenant de l'analyse de notre base de données démontrent que le SPVM cherche à établir un dialogue direct et égalitaire avec le public, qu'il essaie d'ouvrir un canal de communication spécifique avec les manifestants, et qu'il exploite ce nouveau médium comme un outil stratégique.

Abstract:

The use of the media by protesters during demonstrations affects the police force and its response. The new media force the police to update its crowd control strategy. The police's scope of concern reaches an unprecedented level of exchange, because of the digital dimension adding to the physical one; it now has to take both into account in its crowd management practices. What is the attitude adopted by the Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) with regard to the social media? What use does it make of the Twitter microblogging platform during demonstrations? In order to understand how the law enforcement agency uses the potential of this media and how it impacts its communications and practices, a database of 3,909 Twitter messages, dated between September 2012 and June 2015, was created. An analysis of the database shows that the SPVM seeks to establish a direct and egalitarian dialogue with the public, tries to open a specific communication channel with protesters and uses this new medium as a strategic tool.

pdf

Additional Information

ISSN
1911-0219
Print ISSN
1707-7753
Pages
pp. 354-386
Launched on MUSE
2018-07-06
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.