restricted access Identifying as a Librarian: When LIS Graduates in Non-Library Roles Use the Title “Librarian” / S’identifier comme bibliothécaire : quand les diplômés BSI utilisent le titre de « bibliothécaire » en dehors du milieu bibliothécaire
Abstract

Abstract:

This study addresses how library and information science (LIS) graduates who work in non-library roles label themselves. The LIS community as the profession is undergoing a time of transition. Given the changing nature of the work that is being performed by LIS graduates both inside and outside of libraries, the timing is appropriate to explore how practitioners choose to label themselves as professionals. LIS graduates working in non-library roles were selected as the target population of this study because their work provides them with myriad possibilities for self-labelling. Participants exhibited four response patterns: (1) always identifying as a librarian; (2) sometimes identifying as a librarian; (3) never identifying as a librarian; and (4) identifying as a “non-practising” or “non-active” librarian. The three motivations observed in selecting a label were strength of affiliation with that label, perception of conflict with others inside or outside of the professional group caused by the use of a given label, and the impact that the use of a label could have on the achievement of one’s professional goals.

Résumé:

Cette étude aborde la façon dont s’étiquettent les diplômés en bibliothé-conomie et sciences de l’information (BSI) qui travaillent en dehors du milieu bibliothécaire. La communauté BSI et la profession de bibliothécaire sont dans une période de transition. Compte tenu de la nature changeante du travail effectué par les diplômés en BSI au sein et en dehors des bibliothèques, le moment est opportun pour étudier comment les praticiens choisissent de s’identifier en tant que professionnels. La population cible de cette étude est l’ensemble des diplômés en BSI travaillant en dehors des bibliothèques, parce que leur travail leur offre de nombreuses possibilités d’auto-identification. Quatre profils de réponse ont été observés chez les participants : (1) s’identifie toujours comme bibliothécaire, (2) s’identifie parfois comme bibliothécaire, (3) ne s’identifie jamais comme bibliothécaire et (4) s’identifie comme bibliothécaire « non pratiquant » ou « non actif ». Trois facteurs guidant le choix d’une étiquette sont observés, soit la force de l’affiliation à l’étiquette, la perception de conflit avec d’autres personnes à l’intérieur ou à l’extérieur du groupe professionnel causée par l’utilisation d’une étiquette donnée, ainsi que l’impact potentiel de l’utilisation d’une étiquette sur la réalisation de ses objectifs professionnels.


pdf