Abstract

In an essay published in the New York Times a month prior to the release of The Plot against America, Philip Roth writes that it “would be a mistake” to “take this book as a roman à clef to the present moment in America” (“Story”). Despite this, many reviewers and critics find it nearly impossible to ignore the (albeit inexact) parallels between the historical-political moment Roth reimagines and twenty-first-century American politics. The election of Donald Trump demonstrates the ease with which Roth’s fictional political moment has manifested itself in the current state of politics in the United States. However, to concentrate exclusively on drawing these connections and to ignore Roth’s historical focus is not productive. Notably, Canada in Roth’s fiction is depicted as a place of liberation from anti-Semitic persecution, yet the real Canada during this era, a period that has been called “the bleakest chapter in Canadian history” (Klein xviii), very closely resembles Roth’s fictional America.

Résumé:

Dans un article publié dans le New York Times un mois avant la parution de The Plot against America (2004 ; en français, Le Complot contre l’Amérique, 2006), Philip Roth écrivait que « ce serait une erreur » de considérer ce livre « comme un roman à clé sur l’histoire actuelle des États-Unis » (« Story »). Malgré cette mise en garde, il est presque impossible, selon de nombreux critiques et commentateurs, d’ignorer les parallèles (même inexacts) entre le moment historicopolitique que l’auteur réinvente et la politique étatsunienne du début du XXIe siècle. L’élection de Donald Trump est une illustration de l’aisance avec laquelle la fiction politique de Roth transparait dans la situation politique qui prévaut aux États-Unis. Il serait contreproductif, toutefois, de nous contenter de souligner ces correspondances, et d’ignorer l’importance accordée par Roth au contexte historique. En particulier, le Canada fictif qu’il dépeint est un lieu où il est possible d’échapper à la persécution antisémite, alors que le Canada réel, qui vivait à l’époque ce qu’on a appelé « le chapitre le plus sombre de [son] histoire » (Klein xviii), était en fait très proche de l’Amérique fictionnelle de Philip Roth.

pdf

Additional Information

ISSN
1710-114X
Print ISSN
0007-7720
Pages
pp. 17-37
Launched on MUSE
2018-01-26
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.