In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Nouvellestendances dans l'historiographieafro-americaine George M. Frederickson. White Supremacy: A Comparative Study in American & South African Histo1:v. Oxford: Oxford University Press, 1981. 356pp. Howard N. Rabinowitz, ed. Black Leaders of the Reconstruction Era. Urbana: University of Illinois Press, 1982. 422pp. Mark Tushnet. The American Law of Slavery. J8J()-J860. Princeton: Princeton University Press, 1981. 262pp. Walter L. Williams. Black Americans and the Evangelization of Africa, 1877-/900. Madison: University of Wisconsin Press, 1982. 259 pp. Gilles Vandal Un consensus s'est developpe parmi les historiens americains contemporains pour reconnaitre que les questions raciales ont ete un des facteurs politiques dominantsde l'histoire recente des Etats-Unis.Lhistoriographie afro-americaine n'a pas ete sans subir le contre-coup des peripeties du probleme noir aux Etats-Unis depuis 1950. Aussi, la nouvelle generation d'historiens a non seulement abandonne la these raciste de l'ecole Dunning, mais n'a pas cesse depuis 20ans de raffiner et de reviser ses propres interpretations de la nature de l'escavage, des causes de la segregation raciale, et des consequences que ces deux phenomenes ont eues sur !'evolution de la societe noire. De fa9on differente, ces livres refletent cette nouvelle tendance et representent tous un apport historiographique important par leur approche methodologique ou les nouvelles questions qu'ils soulevent. Quatre livres aussi differents tant par les sujets, les regions et les periodes qu'ilscouvrent n'ont apparemment rien en commun. Une lecture plus attenttivepermet cependant d'y trouver les elements d'une synthese sur la politique blanchede discrimination en Amerique et en Afrique et la reponse individuelle ou collective des Noirs aun racisme blanc persistant. Le livre de Mark Tushnet, The American Law of Slave1y, est une preuve de l'interet des historiens americains pour la question de I'esclavage et fait partie d'un courant qui souleve de nouvelles questions sur la nature des relations maitres-esclaves et du systeme esclavagiste, sur les contradictions Canadian Review of American Studies, Volume 16, Number 1, Spring 1985, 41-46 42 Gilles Vandal au sein du mouvement abolitionniste, et de fac;onplus generale sur la nature et le caractere de la societe du Sud. Tushnet divise son livre en quatre grandes parties. 11presente d'abord dans la premiere partie le cadre theorique de son etude, alors que la deuxieme partie comporte une analyse structurelle de la pensee legale americaine sur l'esclavage. Les troisieme et quatrieme parties consistent en une analyse de !'attitude et de la complaisance des cours de justice vis-a-vis du systeme esclavagiste et les contradictions inherentes a une societe dont le systeme social repose sur l'esclavage. A partir d'un examen detaille d'une multitude de contrats, de lois criminelles et de cas judiciaires choisis judicieusement dans plusieurs Etats du Sud sur une periode de 50 ans, Tushnet souleve les contradictions inherentes au systeme esclavagiste aux Etats-Unis entre 1810et 1860. Ainsi le caractere paternaliste d'un systeme le plantation qui demandait de traiter les esclaves avechumanite entrait en conflit avec les exigences d'un systeme de production de type capitaliste soumis aux lois du marche et qui accordait la priorite aux inten~tseconomiques. Le systeme esclavagiste et la societe sudiste en general sont done presentes ici comme des entites statiques, figees, incapables de se doter d'un corps de lois stables et insensibles aux critiques emanant du Nord ou des abolitionnistes. SiTushnet demontre une connaissance du sujet et une maitrise indeniable des technicalites et subtilites legales, !'utilisation d'une problematique marxiste donne une orientation ideologique a toute l'etude et laisse !'impression que l'auteur aurait pu arriver au meme resultant sans cette analyse technique poussee. En effet, nous retrouvons ici les qualites et les defauts de plusieurs ouvrages du genre. Si!'analyse marxiste a l'avantage de donner a l'etude une problematique claire, celle-cin'echappe pas a uncertain determinisme inherent a cette approche. Tushnet en reconnait d'ailleurs le danger et, influence par Peter Gabel, Eugene Genovese et Jean-Paul Sartre, il cherche a doter sa grille d'analyse d'un contour existentialiste et phenomenologique. Malgre tous ses efforts, sa tentative d'echapper ace determinisme ne convainc pas. La priorite accordee au facteur economique explique certaines...

pdf

Additional Information

ISSN
1710-114X
Print ISSN
0007-7720
Pages
pp. 41-46
Launched on MUSE
2019-01-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.