In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

  • Roland Barthes« To Write, an Intransitive Verb? »
  • Jacques Neefs (bio)

Les textes réunis ici sont issus d'une conférence organisée en avril 2016 à Johns Hopkins pour marquer un double anniversaire : le 50ème anniversaire de la conférence organisée du 18 au 21 octobre 1966, à Johns Hopkins, par Richard Macksey et Eugenio Donato, intitulée « The Languages of Criticism and the Sciences of Man1 », et le centenaire, prolongé d'un an il est vrai, de la naissance de Roland Barthes, qui a donné lieu à de très nombreuses rencontres et publications dans le monde entier.

Roland Barthes avait présenté lors de la conférence de 1966, en anglais, son texte, devenu de référence : « To Write : an Intransitive Verb? »2. Barthes publia l'année suivante, en anglais également, dans Aspen Magazine, le texte publié en français l'année suivante sous le titre « La mort de l'auteur » qui, avec celui de Michel Foucault publié en 1969 « Qu'est-ce qu'un auteur? », a marqué pour longtemps l'horizon théorique et critique. Il est apparu nécessaire de souligner, à Johns Hopkins, cette rencontre d'événements.

Les quatre textes présentés d'abord sont issus d'un séminaire, conçu comme un « Atelier Roland Barthes », réunissant des doctorantes [End Page 799] de la section de français du département German and Romance Languages and Literatures, qui ont abordé l'œuvre critique de Barthes en relation directe avec ce qui était leur travail de recherche : Ana Delia Rogobete souligne l'importance qu'il y a à considérer le lieu de publication de « The Death of the Author », en 1967 dans le numéro 5 + 6 de Aspen Magazine, comme lieu d'avant-garde et de théorie « minimaliste ». Abigail RayAlexander s'attache à « la disparition » de l'auteur, en considérant ce qui se trouve à la droite du mot « par » dans, par exemple, Roland Barthes par Roland Barthes. Jena Whitaker s'est interrogée sur le peu de cas que Barthes a pu faire du bonheur de traduire comme lecture-écriture, tout en concevant une théorie du texte qui devrait impliquer le « désir de traduire ». Enfin, Cecilia Benaglia montre les formes subtiles, chez Roland Barthes, d'un « engagement hors-scène ». Ces études étaient ainsi l'occasion de manifester la diversité et la fécondité des « usages » de Barthes, dans des recherches en cours et bien actuelles.

En quoi importe maintenant Barthes et quelle profonde fréquentation intellectuelle il engage, est également l'objet qui a retenu les auteurs des textes suivants. Françoise Gaillard, rapportant sa propre expérience avec les textes de celui qu'elle considère comme « son » Roland Barthes, montre comment le structuralisme barthésien est un humanisme, attaché à la « signification » des actions et des créations humaines. Anne Herschberg Pierrot montre comment Barthes, identifiant « écriture » et « littérature », progressivement s'attache à l'écriture conçue comme un « faire », comme geste et corps, en un lieu où le plaisir de la scription rejoint le désir de l'écriture. Deuil de la mère, écriture, amour vrai, Lawrence Kritzman déchiffre le tissage complexe de ce que devient le désir d'écrire chez Barthes, avec la recherche d'une intersection nouvelle entre écriture critique et littérature. Déjouer les temps d'appartenance, tout en étant le « fin sismographe » des motifs de son temps, ce sont les pratiques du « contretemps » chez Barthes que François Hartog examine, dans une conception nouvelle de « l'inactuel », dont la photographie donnerait la théorie. Enfin Tiphaine Samoyault suit Barthes comme stratège des « échappées », dans son invention critique, et pour nous maintenant, engageant l'infinie « disponibilité » des œuvres pour une lecture « au présent ».

Ainsi avons-nous souhaité présenter Barthes, non « pour mémoire », mais bien comme accélérateur de pensée, et comme mobile critique qui nous permet de concevoir maintenant les manières de faire de la littérature un enseignement critique. [End Page 800]

Jacques Neefs
The Johns Hopkins University
Jacques Neefs

Jacques Neefs is James M. Beall Professor of French Literature in the Department of German and...

pdf

Additional Information

ISSN
1080-6598
Print ISSN
0026-7910
Pages
pp. 799-800
Launched on MUSE
2017-12-22
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.