In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Within and Without the Nation: Canadian History as Transnational History ed. by Karen Dubinsky, Adele Perry, Henry Yu
  • Geneviève Dorais
Within and Without the Nation: Canadian History as Transnational History, annotent par Karen Dubinsky, Adele Perry, et Henry Yu. Toronto, Buffalo, London, University of Toronto Press, 2015. 373 pp. $75.00 Cdn (cloth), $34.95 Cdn (paper or e-book).

Les milieux universitaires canadiens n'ont pas à rougir de leurs contributions à l'histoire transnationale. Les plus sceptiques n'auront qu'à lire l'ouvrage qu'ont dirigé récemment aux presses de l'Université de Toronto Karen Dubinsky (Queen's University), Adele Perry (University of Manitoba) et Henry Yu (University of British Columbia) pour s'en convaincre. Within and Without the Nation livre une réflexion nécessaire sur les multiples façons de penser et d'écrire l'histoire du Canada autrement que par la voie de cadres analytiques exclusivement nationaux. L'exercice n'est pas nouveau en soi. En effet, le tournant transnational qui prit d'assaut les milieux universitaires états-uniens au début des années 1990 ne manqua pas d'étendre son influence à la production savante sur le passé canadien. Voilà plus de quinze ans déjà qu'une cohorte d'historiens du Canada entend, par une démarche inspirée du nouveau paradigme (et parfois trop volontairement, soulignons-le), contribuer au désenclavement des récits nationaux. Avant la parution de cet ouvrage collectif, aucune initiative n'avait encore tenté de dresser le bilan de ce champ pourtant prolifique au Canada. Within and Without the Nation se propose plus précisément de réfléchir aux limites et aux possibilités méthodologiques que recèle la pratique de l'histoire transnationale à partir de réalités canadiennes. La démarche aboutit à une aventure saisissante qui, sans remplir toutes les promesses annoncées, remporte haut la main le pari de plonger les lecteurs dans les plaisirs intellectuels de la création et des remises en question.

Les collaborateurs se livrent à la tâche assignée avec candeur et force nuances. Surtout, et c'est heureux, ils évitent dans l'ensemble le piège du transnational-à-tout-prix. Car si les intentions exprimées des directeurs portent sur l'histoire transnationale, cet ouvrage collectif entend en réalité décentrer l'histoire canadienne bien plus qu'il ne la « transnationalise ». Le titre à cet égard est trompeur. De l'aveu même des auteurs, plusieurs contributions s'insèrent davantage au sein de cadres analytiques comparatifs ou encore relevant de l'histoire impériale, transcoloniale et translocale. [End Page 564] D'autres, comme Tolly Bradford, mettent en garde contre les silences que les approches transnationales créent parfois malgré elles. Surtout les perspectives autochtones, nous dit-il, souvent délaissées au profit des débats idéologiques et juridiques du côté des colons et des autorités britanniques. Qu'à cela ne tienne; s'ils n'inscrivent pas tous concrètement leurs travaux dans une histoire transnationale per se, les collaborateurs au livre sont bel et bien décidés à penser sérieusement le passé du Canada hors des sentiers battus de l'histoire nationale. L'exercice rendu est en soi porteur de réflexions aussi éclectiques qu'importantes qui nous amène à remettre en question nos a priori quant à l'histoire canadienne.

Dubinsky, Perry et Yu ont rassemblé autour de leur projet une alléchante brochette d'historiens et de chercheurs provenant d'horizons multiples. Trois parties, composées chacune de cinq chapitres, structurent la réflexion proposée. La première partie, « Indigenous Peoples and Dispossessions », étudie des questions et politiques autochtones à partir d'une perspective d'empire britannique connecté. La seconde partie, « Migrations », s'invite sans surprise dans le champ des migrations. Chacune des collaborations partage le souhait d'interroger le passé canadien à la lumière des circulations transfrontalières de leurs objets d'études respectifs. Les histoires de migrants au sein de l'empire britannique et de l'ère pacifique côtoient ici celle de réseaux familiaux et de diasporas professionnelles au sein desquels le Canada apparaît comme un pôle parmi d'autres plutôt...

pdf

Additional Information

ISSN
2292-8502
Print ISSN
0008-4107
Pages
pp. 564-566
Launched on MUSE
2017-12-23
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.