Abstract

Abstract:

Depuis 2009, les Canadiens peuvent profiter de comptes d'épargne libres d'impôt (CELI). Dans cet article, l'auteur offre un portrait des Canadiens qui possèdent ce type de comptes. Il examine les caractéristiques socioéconomiques de ces personnes et les montants qu'elles déposent dans leur compte, grâce à des données de l'Agence du revenu du Canada (ARC), qui donnent les tendances générales sur ce plan, ainsi qu'à d'autres tirées de l'Enquête sur la sécurité financière de 2012. Les données de l'ARC montrent que la majorité des Canadiens qui produisent une déclaration de revenus n'avaient pas de CELI en 2013, et que l'âge et le revenu influencent le fait d'avoir ou non un CELI et les montants qui y sont déposés; les données de de l'Enquête sur la sécurité financière confirment ces observations. De façon plus précise, les données indiquent que c'est dans les ménages avec enfants et les familles monoparentales dont le ou la chef a un degré de scolarité inférieur au postsecondaire que l'on retrouve les Canadiens les moins susceptibles de posséder un CELI. De plus, c'est dans les ménages ayant un actif net plus élevé que l'on retrouve les Canadiens les plus susceptibles de posséder un CELI et d'y contribuer le plus. L'auteur conclut donc que les CELI sont susceptibles d'avoir un impact distributif économique important en les rendant moins attractifs sur le plan distributionnel.

Abstract:

Since 2009, Canadians have had the opportunity to contribute to tax-free savings accounts (TFSAs). This study provides insight into the attributes of TFSA participants. I use data from the Canada Revenue Agency (CRA) for general participation trends and the 2012 Survey of Financial Security (SFS) to examine the socio-economic characteristics of participants and their contributions. Examining data from the CRA, I find that the majority of tax-filing Canadians did not participate in the TFSA program by 2013, with age and income level affecting participation and contribution decisions. Evidence from the SFS data corroborates that obtained from the CRA data. I find that households with children or households headed by individuals with less than postsecondary education are less likely to participate. In addition, I find that households with higher net worth are more likely to participate and contribute more. Consequently, I conclude that TFSAs are likely to have an economically significant distributional impact, making them less attractive on distributional grounds.

pdf

Additional Information

ISSN
1911-9917
Print ISSN
0317-0861
Pages
pp. 331-349
Launched on MUSE
2017-12-22
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.