Abstract

The James Bay Agreement is the only “comprehensive land claim” that has an implementation history and also covers an area where provincial governments control lands and resources. As such it represents an important test-case for evaluating government pledges on Aboriginal rights. This paper reviews selected aspects of the implementation of the Agreement, providing an update on earlier works. The discussion is limited to the James Bay Crees and deals primarily with the federal state. The analysis reviews the government record while also attempting to account for the resistance to recognizing Cree rights. It is argued that the role and priorities of the state in Canadian capitalist society must be emphasized: treaty obligations which restrain capitalist development or which establish expensive precedents are chronically ignored. Aboriginal rights are generally subordinate to other public policy priorities, and as a result distinct cultures are threatened.

Abstract:

La Convention de la Baie James est la seule « revendication territoriale intégrale » qui ait un historique de mise en œuvre et qui couvre une zone où les gouvernements provinciaux contrôlent les terres et les ressources. En cette qualité, elle représente une cause type permettant d’évaluer les engagements du gouvernement face aux droits autochtones. Le présent article relève certains aspects de la mise en œuvre de cette convention, et offre une mise à jour sur quelques efforts antérieurs. La discussion se limite aux Cris de la Baie James et traite surtout de l’État fédéral. L’analyse examine le dossier gouvernemental tout en tentant de rendre compte de sa résistance à reconnaître les droits des Cris. On avance que l’on doit insister sur le rôle et les priorités de l’état dans la société capitaliste canadienne: sont en effet ignorées de façon chronique les obligations, en vertu des traités, qui restreignent le développement capitaliste ou qui établissent des précédents onéreux. Les droits autochtones sont habituellement subordonnés à d’autres priorités en matière de politiques publiques, ce qui a pour résultat de menacer les cultures distinctes.

pdf

Additional Information

ISSN
1911-0251
Print ISSN
0021-9495
Pages
pp. 8-48
Launched on MUSE
2018-10-03
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.