In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Émile and Isaac Pereire. Bankers, Socialists and Sephardic Jews in nineteenth-century Franceby Helen M. Davies
  • Stéphanie Sauget
Helen M. DAVIES.– Émile and Isaac Pereire. Bankers, Socialists and Sephardic Jews in nineteenth-century France, Manchester, Manchester University Press, 2014, 241 pages. « Studies in Modern French History ».

Cet ouvrage est publié dans une ambitieuse collection dirigée par Mark Greengrass et Pamela Pilbeam aux Presses universitaires de Manchester, en collaboration avec la Société britannique pour la recherche en histoire française. Il s'inscrit donc dans une série de livres au format court et resserré, permettant de diffuser les travaux jugés les plus innovants des spécialistes britanniques d'histoire de la France depuis 1750.

De fait, l'objet est beau, soigneusement édité et il condense en 241 pages un solide travail préalable de thèse de doctorat dont il fait saillir les principaux apports. L'auteure suit au plus près la trajectoire des deux frères Pereire, Émile et Isaac, dans toute leur épaisseur et leur complexité pour éclairer autrement la France du XIX esiècle : les parcours individuels et familiaux sont ainsi en permanence reliés aux grandes mutations politiques, économiques, sociales et religieuses traversées par les [End Page 118]contemporains. L'intérêt principal de ce travail est qu'il croise la lecture de travaux très nombreux (notamment d'ouvrages récents en anglais) et une enquête dans les archives particulièrement intéressante, parce qu'aux fonds publics traditionnels et bien connus se joignent des archives privées de la famille Pereire. La question qui sous-tend ce travail est la suivante : comment et pourquoi deux frères issus de la communauté juive bordelaise, appauvris par le blocus, tôt orphelins de père et éloignés de Paris où tout se fait, ont-ils pu construire un empire absolument central et totalement nouveau dans l'économie française contemporaine ? Et quel prix ont-ils payé pour « réussir » ?

Le portrait très documenté des deux frères Pereire se décline en huit chapitres très clairs, suivis d'un épilogue et d'une conclusion. Il met à mal les clichés et les préjugés qui ont entouré l'ascension des frères. C'est la beauté et la difficulté du livre : en focalisant l'attention sur les frères Pereire, sur leurs individualités, leurs caractères, leurs relations, leurs ambitions, leurs projets, leurs réussites et leurs échecs, il est effectivement difficile de ne pas s'extasier devant leur parcours et l'on sent l'auteure très admirative du « génie » des deux frères. C'est l'histoire d'une success storyà la française qui cherche à rendre justice à deux figures « hors du commun ». L'articulation avec « le social » n'apparaît du coup qu'en toile de fond, malgré des portraits de groupe et des restitutions de réseaux très intéressants et le rappel des débats historiographiques toujours en cours.

La thèse se focalise sur quatre points que l'auteure juge fondamentaux pour comprendre les motivations des Pereire et qui auraient été sous-estimés, à savoir leur judéité, leur saint-simonisme, leur origine provinciale et leur capitalisme.

L'auteure accorde d'emblée une très grande place à la judéité des frères Pereire : elle juge ce facteur décisif pour comprendre leur parcours dans une société française révolutionnée qui émancipe les Juifs en 1790. Émile et Isaac sont en effet des sépharades, descendants de Juifs d'Espagne fuyant les persécutions, qui ont trouvé en France un refuge et une terre d'asile heureux. L'auteure rappelle que les Français considèrent très différemment depuis la fin du XVIII esiècle les Juifs sépharades et les Juifs ashkénazes originaires d'Europe centrale : tandis que les premiers, venus d'Espagne et du Portugal et principalement installés à Bordeaux, Bayonne et Avignon, sont considérés comme assimilables et utiles à l'économie française, les seconds–très nombreux en Alsace–sont regardés comme inassimilables et parasites, d'o...

pdf

Additional Information

ISSN
1961-8646
Print ISSN
0027-2671
Pages
pp. 118-121
Launched on MUSE
2017-07-25
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.