A History of New Zealand Women par Barbara Brookes (review)
In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by
Brookes, Barbara – A History of New Zealand Women. Wellington, Bridget Williams Books, 2016, 554p.

Historienne à l’Université d’Otago, Barbara Brookes nous offre, après des années de recherche, une synthèse magistrale de l’histoire des femmes en Nouvelle-Zélande/Aotearoa. Une histoire qui ne s’est écrite qu’à partir de l’arrivée des Européens à la fin du XVIIIe siècle, mais qui remonte à plusieurs siècles pour les premiers habitants, les Polynésiens maoris arrivés au XIIIe siècle. Or, Brookes [End Page 187] présente l’histoire parallèle et croisée tant des femmes maories que des femmes pakehas (d’ascendance européenne). Le récit adopte une trame chronologique, sur quatorze chapitres, qui se poursuit jusqu’au XXIe siècle, débutant avant les premiers contacts entre Maoris et Européens, pour couvrir toutes les grandes étapes de l’histoire du pays, de la colonisation à la mondialisation.

Barbara Brookes excelle dans un genre difficile à maîtriser : la synthèse. Celle-ci requiert une connaissance approfondie de l’historiographie dans plusieurs domaines, autant en histoire économique et politique que dans celle de la santé et des services sociaux, par exemple. Petit pays dont la population, quant au nombre, est sensiblement la même que celle du grand Montréal, la Nouvelle-Zélande n’en possède pas moins un impressionnant corpus de recherche en histoire. Une synthèse fait normalement la somme des livres publiés, mais Brookes, qui enseigne l’histoire des femmes depuis plusieurs années, supplée à ces ouvrages en puisant dans les archives, les journaux et des écrits personnels. L’histoire d’Aotearoa ne se déroule pas dans l’isolement d’une lointaine île du Pacifique : les luttes pour l’émancipation ainsi que les changements dans la vie des femmes sont mis en regard de ce qui se passe ailleurs, surtout en Grande-Bretagne, puis dans le monde occidental. On y retrouve les mêmes grands mouvements soit pour le droit de vote, l’éducation supérieure, l’égalité puis l’équité salariale, l’avortement et, plus près de nous, la lutte contre la violence faite aux femmes.

Loin d’être un survol superficiel ou un résumé de différents ouvrages, cette synthèse explore chaque sujet – qu’il s’agisse du mouvement pour la tempérance ou pour l’équité salariale – pour présenter les dernières conclusions des spécialistes en la matière. Après un premier chapitre fondé surtout sur la tradition orale et la culture matérielle, l’auteure traite successivement de la colonisation et de l’arrivée des premières immigrantes des îles Britanniques, des mouvements féministes et féminins, tout en suivant l’expérience quotidienne des femmes à travers les grands événements du XXe siècle : guerres, fluctuations économiques, industrialisation et changements sociaux. Le livre n’est pas guidé par un thème univoque, mais, si on cherche à déterminer un fil conducteur, s’imposent alors la marche vers l’émancipation et l’égalité ainsi que ses conséquences sur la vie quotidienne et publique des femmes de toutes origines.

Il ressort de cette narration l’histoire complexe de deux communautés de femmes, Maories et Pakehas, aucune n’étant homogène, chacune divisée par des appartenances tribales, socio-économiques ou religieuses. Ainsi, chaque grande question traverse les deux communautés. La colonisation en est l’exemple le plus flagrant. Les jeunes immigrantes de Grande-Bretagne jouissent dans leur nouveau pays d’une plus grande liberté que dans le monde qu’elles ont quitté, quoiqu’en restant assujetties aux mêmes restrictions juridiques que dans la mère patrie. Pour les femmes maories, cependant, la colonisation signifie une perte d’autonomie et de statut. Celles qui pouvaient gérer et léguer des terres sont désormais soumises à des valeurs étrangères qui les infériorisent. Exploitées sexuellement par les chasseurs de phoques et de baleines, les femmes maories devront bientôt se soumettre au modèle de féminité fourni par les femmes missionnaires et les épouses de missionnaires...


pdf