In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Histoire des traductions en langue française XVIIe et XVIIIe siècles ed. by Yves Chevrel, Annie Cointre, Yen-Maï Tran-Gervat
  • Sathya Rao
Yves Chevrel, Annie Cointre et Yen-M Tran-Gervat, éds. Histoire des traductions en langue française XVIIe et XVIIIe siècles. Paris : Verdier, 2014. Pp. 1371.

L'Histoire des traductions en langue française XVIIe et XVIIIe siècles (HTLF) est le 2e volume d'une série qui en compte quatre, dont le dernier portant sur le XXe siècle est à paraître. À contre-courant des histoires littéraires et nationales traditionnelles, ce projet d'envergure vise à reconnaître la contribution des traducteurs et de la traduction à l'histoire culturelle de la France durant la période classique. À l'image des autres volumes de la série, celui consacré au XVIIe et XVIIIe siècles est le fruit d'un travail collectif réunissant une soixantaine de chercheurs provenant de plusieurs pays.

Dès le premier chapitre, les éditeurs s'expliquent à la fois sur leur choix singulier de périodisation ainsi que sur l'importance donnée à la problématique historique du « génie des langues » à la lumière de laquelle se trouve envisagée la traduction. Traditionnellement circonscrite au seul genre des « Belles infidèles » incarné par Nicolas Perrot d'Ablancourt, la question de la traduction au XVIIe et XVIIIe siècles se trouve ici replacée au sein d'une conjoncture sociohistorique plus large où le renforcement de l'autorité symbolique du français doit s'accommoder de l'importation [End Page 338] de nouveaux savoirs et figures de l'altérité (provenant notamment de l'Orient et non plus exclusivement du passé gréco-latin), mais également de la naissance d'une conscience européenne portée notamment par Benjamin Constant. Parallèlement, les XVIIe et XVIIIe siècles voient une diversification des pratiques traductives et genres traduits ainsi que l'élaboration de nouvelles formes de théorisation de la traduction.

Totalisant près de 1300 pages, l'ouvrage se compose de 14 chapitres auxquels s'ajoutent deux index, dont un regroupant quelque 1500 traducteurs en langue fran-çaise. L'HTLF est organisé en deux parties complémentaires. La première dresse un panorama exhaustif de la pratique traductive au XVIIe et XVIIIe siècles en examinant successivement la compétence linguistique des traducteurs, leurs outils de travail, leur statut socioprofessionnel ainsi que les modes de publication de la traduction. En ce qui a trait aux chapitres IV et V, ils proposent un regard plus théorique sur la traduction. Redondant à première vue, ces deux chapitres—dont les titres « Discours sur la traduction » et « Penser la traduction » paraissent se recouper—adoptent néanmoins deux perspectives distinctes. Tandis que le chapitre IV présente l'évolution diachronique de la réflexion sur la traduction qui ne saurait se limiter aux « belles infidèles », le chapitre V élargit cette réflexion à d'autres genres que la littérature tout en s'intéressant aux termes (y compris les métaphores) dans lesquels la traduction a été conceptualisée. Toutefois, certaines sous-sections de ce chapitre reprennent des points abordés dans des chapitres ultérieurs comme la traduction de la Bible et celle de la science. Du reste, ce chapitre, contrairement aux autres, ne comporte pas de conclusion, ce qui a pour effet d'en obscurcir la finalité générale.

La seconde partie de l'ouvrage explore la traduction d'une variété de genres dont les textes sacrés, la philosophie, les sciences et arts, les récits de voyage, l'histoire, le théâtre, la poésie, la prose narrative et les livres pour l'enfance et la jeunesse. Ces études de genre s'appuient, dans l'ensemble, sur une analyse détaillée aussi bien de traductions que d'éléments paratextuels (couverture, notes, avertissements, etc.). Ces analyses ont le mérite à la fois de nourrir l'enquête historique et de l'ouvrir à la réflexion traductologique. À cet égard, le choix des éditeurs d'insérer des extraits—parfois dans les langues source et cible—d'œuvres...

pdf

Additional Information

ISSN
1913-9659
Print ISSN
0319-051X
Pages
pp. 338-340
Launched on MUSE
2017-06-08
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.