In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

HUMANITIES 199 Suzanne Crosta. Le Marronnage crtateur: dynamique textuelle chez Edouard Glissant GRELCA, Universite Laval. 232 Que faire face a une 'ecriture de roches'? Devant 'l'opacite' tenace (voulue) de l'reuvre de Glissant, la critique est longtemps restee perplexe et done silencieuse, comme en temoigne le fait qu'elle n'a releve le defi, veritablement, que depuis une dizaine d'annees, tandis que la production prolifique de cet ecrivain martiniquais s'echelonne maintenant sur presque quarante ans. Mais alors que les etudes se multiplient et se diversifient , elles sont encore rares a atteindre l'envergure de celle que nous propose aujourd'hui Suzanne Crosta. En effet, Le Marronnage createur a le double merite de raccorder plusieurs fils conducteurs deja recenses et d'y nouer quelques autres afin d'aboutir a une lecture comprehensive originale de la production romanesque de Glissant. Le point de depart et d'arrivee de }'analyse detaillee de S. Crosta est, comme le titre l'indique bien, la notion du marronnage, coni;u comme un principe subversif qui oriente ala fois les choix thematiques et les techniques d'ecriture qui caracterisent les ecrits de Glissant. Ainsi l'etude se divise en trois volets qui presentent autant de 'pratiques du detour' propres a cet ecrivain, soit !'inscription des traditions religieuses dans ses romans, un certain usage de l'oralite, et son emploi distinctif des noms propres. 'Detourner la parole, pour nommer et dire autrement le reel antillais, remonte aux strategies de resistance en vigueur depuis le systeme de Plantation,' nous rappelle S. Crosta et toute son analyse s'applique a faire ressortir le fonctionnement et l'efficacite de ces strategies telles que reinvesties par ce marron martiniquais de la modernite. Une breve 'relecture' de l'Histoire antillaise sert d'introduction au volume. II s'agit, en fait, d'un survol de l'ensemble de l'reuvre de Glissant de fai;on adegager sa lecture de l'histoire pour mieux situer et expliquer les choix esthetiques et les prises de position ideologiques de l'ecrivain. La premiere de ces positions qu'etudie S. Crosta conceme done la religion . L'analyse releve minutieusement de multiples references et allusions aux traditions philosophiques et religieuses venues d'Afrique pour demontrer comment Glissant les revalorise afin de manipuler, renverser ou transformer l'ideologie vehiculee par le discours catholique, indissociable de l'entreprise coloniale. L'approche est ici essentiellement sociocritique et s'appuie sur une abondante documentation. Le deuxieme volet s'attache davantage aux techniques d'ecriture deployees par Glissant, dans le but d'etablir qu'a ce niveau aussi son reuvre resiste au discours dominant, universalisant. lci le propos de l'auteure montre, dans un premier temps, comment }'appropriation du langage passe d'abord, chez les personnages de Glissant, par l'appropria- 200 LETTERS IN CANADA 1991 tion du corps, marque, meurtri par la toute-puissance des maitres. Le corps rehabilite et bien enracine dans la nature, on accede aussi a la parole, parole orale qui s'efforce a tout moment de dejouer les pieges de l'ecrit, autre instrument du pouvoir. Cette reflexion debouche done sur !'analyse de differents procedes employes par Glissant pour integrer une certaine 'oralite' dans son texte et echapper ala linearite restrictive de la narration conventionnelle. Ces considerations completent judicieusement !'analyse plus thematique du premier volet; on les aurait souhaitees un peu plus poussees, toutefois. Le troisieme volet, le plus substantiel de l'ouvrage, elabore une veritable onomastique de l'ceuvre romanesque de Glissant. La 'pratique du detour' se produit ici par la mise en cause des principes de la nomination etablis et imposes par }'Occident colonisateur. Tandis que l'une des formes de domination consistait areduire les esclaves (meme 'liberes') a l'anomymat ou a leur imposer, en guise de nom propre, des sobriquets derisoires ancres dans un systeme referentiel qui leur etait totalement etranger, la strategie de Glissant se fonde sur la volonte de produire des noms liberes de tous Jes referents relies aux discours dominants. Ainsi !'appropriation du nom propre, la pluralite des renvois referentiels ainsi que les constructions metaphoriques des noms, deviennent des enjeux incontournables de l'ecriture glissantienne. L'ensemble de l'etude de S. Crosta reussit done a demontrer de fai...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 199-200
Launched on MUSE
2017-05-25
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.