Abstract

Dans cet article, à l’aide de deux ensembles de données administratives du domaine de l’éducation, les auteurs examinent deux phénomènes: a) le fait de suivre, au secondaire, les cours nécessaires pour être admis à l’université dans un programme de science, de technologie, d’ingénierie ou de mathématiques (STIM); et b) le fait de faire une demande d’inscription et de s’inscrire à l’un de ces programmes universitaires. Les auteurs montrent que, pour les élèves, la poursuite dans la voie STIM au secondaire dépend en premier lieu de leurs notes en math et en sciences à chaque année; le rôle de facteurs comme le sexe, le fait d’être né ou non au Canada et le salaire moyen dans le milieu de vie est relativement moins important. De plus, ces deux types de facteurs jouent un rôle similaire dans le passage à l’université dans un programme STIM. Ces résultats soulèvent donc des questions importantes au sujet de ce qui permet d’expliquer les différences de résultats scolaires que l’on observe chez les élèves du secondaire.

We use two administrative data sets to examine the correlates of (a) taking the high school courses needed for university science, technology, engineering, and mathematics (STEM) programs and (b) applying to and registering in such programs. Staying on the STEM path during high school depends most importantly on math and science grades at each level. Factors such as gender, immigration status, and average neighbourhood income play relatively smaller roles. These two sets of factors play similar roles in the transition to university STEM programs. These results raise challenging questions of what lies behind the differences in critical factors among high school students.

pdf

Additional Information

ISSN
1911-9917
Print ISSN
0317-0861
Pages
pp. 1-16
Launched on MUSE
2017-03-23
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.