In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • La santé en guerre 1914–1918. Une politique pionnière en univers incertain by Vincent VIET
  • Frédéric Vagneron
Vincent VIET. – La santé en guerre 1914–1918. Une politique pionnière en univers incertain, Paris, Presses de Sciences Po, 2015, 660pages. « Académique ».

Spécialiste reconnu de l’histoire des politiques sociales, du travail et de l’immigration en France, Vincent Viet s’est rapproché depuis plusieurs années d’un nouveau terrain, l’histoire de la santé pendant la Grande Guerre. L’ouvrage est le résultat d’une connaissance intime d’un fonds d’archives exceptionnel : celui de Justin Godart, sous-secrétaire d’État au Service de santé militaire entre 1915 et 1918, conservé et étoffé par son petit-fils François Bilange. Il parvient à désenclaver son objet des bornes chronologiques de la Grande Guerre, des histoires militaires traditionnelles du service de santé et d’une conception étroite et rétrospective de la santé publique, focalisée sur la lutte contre les épidémies. Vincent Viet noue ainsi plusieurs fils historiographiques : l’émergence des politiques sociales en France sous la Troisième République, la trajectoire et le périmètre de l’administration de la santé publique, l’histoire de la Grande Guerre et du rôle de la crise dans l’innovation politique et administrative. L’analyse de cette dernière dimension, dans la lignée des travaux précurseurs de Pierre Renouvin, de Fabienne Bock et, plus récemment, de Nicolas Roussellier 1, s’en tenait finalement au constat d’un bricolage temporaire issu des défis exceptionnels provoqués par la guerre totale. Vincent Viet affirme ici fermement l’importance d’une expérience limitée chronologiquement, entre les réformes faisant suite à la crise du Chemin des Dames, au printemps 1917, et la démission de Justin Godart, en février 1918. Plus qu’une étape, la Grande Guerre est un laboratoire.

Les trois premiers chapitres décrivent l’arrivée surprenante du radical-socialiste et pacifiste Justin Godart au sein du ministère de la Guerre du gouvernement Viviani en juillet 1915 pour faire face aux difficultés majeures rencontrées par le service de santé militaire. Les huit chapitres suivants, dont plusieurs ont déjà paru sous forme d’articles, analysent méticuleusement les différentes dimensions de l’œuvre du nouveau sous-secrétariat d’État au Service de santé militaire (SSESSM) institué à l’arrivée de Godart et que celui-ci dirige jusqu’au début de 1918. Vincent Viet montre comment les nécessités de la guerre aboutissent à la production d’une politique nationale de santé par un organe nouveau qui, alors qu’il était initialement limité à la prise en charge de la population mobilisée, touche finalement les militaires comme les civils, à une échelle nationale inédite. Les nombreux documents qu’il produit permettent de mieux saisir l’ampleur du travail accompli par le service de santé, grâce à des tableaux présentant les chiffres d’activité relevés au cours de la guerre, des graphiques et des schémas qui permettent de comprendre le fonctionnement théorique, parfois très complexe, des instances ; on peut toutefois regretter un référencement des sources parfois lapidaire. Démissionnaire, Godart est [End Page 167] remplacé par le député Louis Mourier. Le sous-secrétariat disparaît officiellement en novembre 1919 : deux mois plus tard, le premier ministère de l’Hygiène, de l’Assistance et de la Prévoyance sociale est confié à Jules-Louis Breton. Le dernier chapitre montre comment la politique de santé originale élaborée pendant la guerre disparaît abruptement. Après Lion Murard, Patrick Zylberman ou Didier Renard, mais avec une enquête plus substantielle, Vincent Viet montre dans son dernier chapitre que la contiguïté chronologique entre l’expérience sanitaire de la guerre et l’apparition en 1920 du premier ministère de l’Hygiène publique n’est en rien une continuité. Pour Vincent Viet, comme pour le Godart de l’entre-deux-guerres, une occasion décisive a été manquée d’établir une nouvelle politique nationale de santé.

Rappelons brièvement...

pdf

Additional Information

ISSN
1961-8646
Print ISSN
0027-2671
Pages
pp. 167-170
Launched on MUSE
2017-03-04
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.