In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Les Fictions encyclopédiques de Gustave Flaubert à Pierre Senges by Laurent Demanze
  • Martine Boyer-Weinmann
Laurent Demanze. Les Fictions encyclopédiques de Gustave Flaubert à Pierre Senges. Coll. Les essais. Paris: Corti, 2015. isbn 9782714311405. 348p.

On ne s’attend pas forcément — ce n’est évidemment pas sa vocation première — à ce que le fruit d’un aride travail d’habilitation à diriger des recherches aboutisse à un bel essai, de ceux qu’on savoure comme un roman, pris dans les anneaux d’un beau style. On peut être un excellent universitaire, un chercheur éminent, et un piètre écrivain. Laurent Demanze, qui enseigne la littérature contemporaine à l’École Normale Supérieure de Lyon, vient de prouver que non seulement on pouvait réunir ces trois qualités maîtresses (enseignant, chercheur, écrivain) dans un seul et même livre, mais qu’on pouvait y parvenir à propos du sujet a priori le plus sérieux, le plus vaste et le plus érudit qui se puisse imaginer, à l’enseigne de son titre: Les Fictions encyclopédiques de Gustave Flaubert à Pierre Senges.

En embarquant dans cet essai de circumnavigation poétique en trois grandes étapes et neuf escales (sans compter l’introduction, l’épilogue et de généreuses “indications bibliographiques”) au fil du fleuve Littérature ainsi descendu, le lecteur est aimablement prévenu par le nocher qu’il doit aimer les sensations fortes (“Première partie: Le vertige encyclopédique”), mais aussi l’ondoiement des rives et le défilé sinueux des paysages (“L’indirect et l’oblique”), les dialectiques de l’ouvert et du fermé, les méandres du savoir et de l’imaginaire (“chapitre VII: Le périple encyclopédique: Les lieux du savoir” et chapitre VIII “Le cabinet de curiosités: Une fabrique de l’imaginaire”), sans oublier les appels du grand large en quête de la totalité impossible (chapitre III), et les dépôts sédimentés du Dictionnaire, pris dans la tension entre “ossuaire” et “fictionnaire” (chapitre IV).

Pour parcourir ces gouffres insondables et défier les sirènes aux doux chants, le nocher nous aura fait partir du quai Flaubert, et plus exactement de la jetée Bouvard et Pécuchet, embarcadère de tous ces récits-labyrinthes, fictions encyclopédiques dont raffole la littérature contemporaine, depuis lequel déjà les plus grands représentants de la littérature mondiale du vingtième siècle (Borgès, Queneau, Perec, Calvino) envoyaient leurs signaux lumineux. Car pour Laurent Demanze, il s’agit bien de partir de ce “moment Bouvard et Pécuchet,” en lisière du romanesque où l’auteur expérimentait le divorce des savoirs scientifiques exacts et des Lettres tout en signant une œuvre hybride qui fait entrer la littérature dans l’horizon démocratique des savoirs, pour dresser — tel est le projet liminaire de cette étude — une première généalogie et une cartographie d’un genre (la fiction encyclopédique) promise à un riche avenir. Flaubert n’avait-il pas lui-même désigné l’épopée du projet autodidaxique et global de ses deux compères comme une “encyclopédie critique en farce,” à un moment où les disciplines savantes s’autonomisaient et se spécialisaient? “La constitution des disciplines va ainsi de pair avec l’émergence de la figure du spécialiste, en rupture avec le souci généraliste qui animait l’écrivain, de l’humanisme à l’encyclopédisme” (17), écrit Laurent Demanze. [End Page 238]

De ce triptyque discursif (généraliste, spécialiste, autodidacte), la littérature issue de Flaubert se saisira comme d’une chance, y voyant la possibilité d’une nouvelle mission pour l’écrivain: celle d’une recollection, le plus souvent fantaisiste ou loufoque, idiosyncrasique et passionnée, de ces bribes de savoirs atomisés, rendus exogènes et inintelligibles les uns aux autres, au sein d’une architecture d’ensemble singulière capable de recevoir une infinité de formes et de noms: dictionnaires lacunaires, encyclopédies trouvées, index, abécédaires et lexiques, glossaires, relevés de traces . . . Pas étonnant dès lors que la première figure du collectionneur, de l’amateur à laquelle se...

pdf

Additional Information

ISSN
2156-9428
Print ISSN
1552-3152
Pages
pp. 238-240
Launched on MUSE
2017-01-28
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.