In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Langue, espace et (re)composition identitaire dans les œuvres de Mehdi Charef, Tony Gatlif et Farid Boudjellal by Ramona Mielusel
  • Florina Matu
Mielusel, Ramona. Langue, espace et (re)composition identitaire dans les œuvres de Mehdi Charef, Tony Gatlif et Farid Boudjellal. Paris: L’Harmattan, 2015. isbn 9782343054131, 244p.

Dans son étude intitulée Langue, espace et (re)composition identitaire dans les œuvres de Mehdi Charef, Tony Gatlif et Farid Boudjellal, Ramona Mielusel aborde la problématique identitaire dans la perspective d’une nouvelle écriture transnationale. L’auteure se propose de montrer la dynamique de cette écriture caractérisée par l’innovation et l’hybridité à travers l’œuvre de ces trois artistes. Divisée en quatre chapitres, cette étude analyse le rôle qu’ont joué la langue et l’espace dans le processus de (re)construction identitaire depuis les années 80 jusqu’au début du vingt et unième siècle. Sa méthode consiste à mettre en contexte les œuvres des auteurs susmentionnés et à en proposer la réinterprétation à la lumière de deux axes, à savoir la transgression des frontières linguistiques et culturelles d’une part, et d’autre part, l’alignement discursif sur les tendances actuelles dans le domaine culturel. L’auteure insiste sur l’importance de cette approche lorsqu’elle affirme dans l’introduction: “Une attention privilégiée est accordée aux relations transculturelles, souvent transnationales entre la littérature, le cinéma canonique transnationaux” (25). L’auteure commence son analyse par une brève et nécessaire contextualisation des écritures beures en France afin de montrer leur évolution. La visibilité dans l’espace social, de même que l’importance croissante des beurs dans l’espace culturel français, a généré l’émergence d’une littérature et d’un cinéma uniques dont les thèmes privilégiés incluent l’immigration, la marginalisation, le problème identitaire, le racisme et le multiculturalisme. Dans le champ littéraire, explique l’auteure de l’étude, le défise pose lorsqu’on essaie de définir ces productions artistiques. Mielusel énumère ainsi les appellations que proposent les théoriciens et qui ne semblent pourtant pas rendre compte de l’essence de cette littérature. Elle s’arrête néanmoins sur le syntagme d’“écriture décentrée,” proposé par Michel Laronde, puisque celui-ci met en évidence le rôle de l’Autre qui, tout en remplaçant la voix collective, n’occupe plus une place marginale dans la narration.

Une fois le contexte socio-culturel des productions artistiques beures expliqué, l’étude explore, à travers quatre chapitres comparatifs, certaines caractéristiques des œuvres de Charef, Gatlif et Boudjellal. Le corpus de Mielusel inclut Petit Polio (1999), Le Thé au harem d’Archi Ahmed (1983 et 1984 pour le film) et Je suis né d’une cigogne (1998).

Le premier chapitre insiste sur la valeur de l’hybridité langagière qui ne représente plus un symbole du dépaysement. Au contraire, l’auteure la voit comme un “atout” (48). La langue, pourvue de fonctions thérapeutiques, joue de multiples rôles puisqu’elle permet de récupérer la mémoire de toute une communauté. Quant à la littérature, par son caractère plurilingue, elle crée un espace privilégié, original, et elle constitue donc l’outil idéal d’une possible (re)composition identitaire malgré les intérêts divergents qui existent entre les écrivains et les cinéastes analysés. [End Page 223]

Dans le chapitre deux, l’auteure s’appuie sur la composante esthétique de la langue et se propose de mettre en évidence les multiples niveaux d’interprétation. Charef, Gatlif et Boudjellal se servent, selon Mielusel, de la moquerie et de l’ironie afin de subvertir la langue française. Il ne s’agirait pas d’une banale dénonciation des normes françaises, mais plutôt d’une mise en valeur des changements culturels qu’a subis la société française à la suite de la migration. Cette prise de conscience, promue par de jeunes éduqués qui se trouvent dans une position privilégiée par...

pdf

Additional Information

ISSN
2156-9428
Print ISSN
1552-3152
Pages
pp. 223-225
Launched on MUSE
2017-01-28
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.