Abstract

L’étude suivante cherche à éclaircir le phénomène de crime dans les systèmes de transport en commun. Nous utilisons une étude de cas, le O-Train à Ottawa, pour déterminer si la présente d’une station de O-Train prédit le crime dans le quartier environnant. Des données sur le crime ont été obtenues du service de police d’Ottawa de janvier 2006 à décembre 2006 afin d’aider à identifier le regroupement potentiel d’infractions à proximité des stations de O-Train. Des mesures géospatiales (p. ex. l’indice I de Moran) ont été utilisées pour déterminer si certaines infractions étaient plus présentes dans des zones où se trouvait une station de O-Train, puis nous utilisons cette variable ré-ponse dans une analyse de régression logistique. Nos résultats démontrent que la présence d’une station de O-Train est liée à une croissance en vol de vé-hicule, mais pas en vol qualifié ou en cambriolage commercial.

Abstract:

The following research seeks to provide insight into the phenomenon of crime and public transit systems. We utilize a case study, the O-Train in Ottawa, to determine whether the presence of an O-Train station predicts crime in the surrounding neighbourhood. Crime data were obtained from the Ottawa Police Service between January 2006 and December 2006 to help identify potential clustering of offences in close proximity to the O-Train stations. Geo-spatial measures (e.g., local Moran’s I) were used to help determine whether certain offences were more prominent in areas that hosted an O-Train station, and we then used this outcome variable in a logistic regression. Our results show that the presence of an O-Train station is related to an increase in theft of vehicle, but not to robbery or commercial burglary.

pdf

Additional Information

ISSN
1911-0219
Print ISSN
1707-7753
Pages
pp. 94-122
Launched on MUSE
2017-01-11
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.