Abstract

L’évaluation des facteurs statiques (EFS) est utilisée par le Service correctionnel du Canada pour évaluer les risques criminels. Elle comprend 137 éléments répartis entre trois sous-échelles : le Dossier des antécédents criminels (DAC), le Dossier sur la gravité des infractions (DGI) et la Liste de contrôle des antécédents de délinquance sexuelle (LCADS). Les deux premières sous-échelles sont étudiées dans cet examen (109 éléments). Bien que l’EFS ait été utilisée pour tous les délinquants sous responsabilité fédérale, et ce, pendant près de 20 ans, aucune étude n’examine sa capacité à prédire les résultats dans la collectivité. Cette étude, effectuée dans le cadre d’une période de suivi de cinq ans, comprend 8 767 délinquants sous responsabilité fédérale. Elle a examiné les révocations sans infraction, les réincarcérations pour infraction (de quelque nature que ce soit) et les réincarcérations pour infraction avec violence. L’EFS, le DAC et le DGI globaux étaient liés aux taux de récidive, quoique la somme des éléments du DAC prédit beaucoup mieux l’EFS global. La plupart des éléments du DAC avaient un niveau d’exactitude prédictive important, tandis qu’environ la moitié des éléments du DGI étaient prédictifs. Quoi qu’il en soit, le DGI a ajouté à la validité du DAC. L’EFS global ainsi que les souséchelles DAC et DGI sont valides pour l’évaluation des risques criminels auprès des délinquants sous responsabilité fédérale, bien que les résultats actuels suggèrent que des améliorations à l’EFS devraient être apportées.

The Static Factors Assessment (SFA) is used by the Correctional Service of Canada to assess criminal risk. It includes 137 items in three sub-components: the Criminal History Record (CHR), Offence Severity Record (OSR), and Sex Offence History Checklist; the first two sub-components are examined in this study (109 items). Although the SFA has been used for all federal offenders for nearly 20 years, there are no studies examining its ability to predict community outcomes. This study included 8,767 federal offenders within a five-year follow-up period, and it examined revocations without an offence, readmissions for any offence, and readmissions for a violent offence. The overall SFA, CHR, and OSR were related to recidivism outcomes, although the sum of the items in the CHR significantly out-predicted the overall SFA rating. Most items in the CHR had significant predictive accuracy, whereas roughly half the OSR items were predictive; nonetheless, the OSR added positive incremental validity to the CHR. The SFA overall rating and the CHR and OSR sub-components are valid for offender risk assessment with Canadian federal offenders, although the current results suggest that improvements to the SFA should be undertaken.

pdf

Additional Information

ISSN
1911-0219
Print ISSN
1707-7753
Pages
pp. 1-25
Launched on MUSE
2017-01-11
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.