Introduction : Une anthropologie amphibienne : La production du lieu à la confluence du territoire/de la terre et de l’eau
Abstract

Abstract:

Amid global climate change and an uneven global political economy that preys on natural resources, landscapes are reshaped at the confluence of land and water, concretely and abstractly. Focusing on the production of place, we suggest that at their point of convergence, there is relational ontology between land and water. This constitutive relationality is the basis of what we call an amphibious anthropology. By foregrounding temporality, movement, and ways of knowing, we aim to grasp the experience of places at the confluence of land and water, and to probe into the specificities of life in such landscapes, or into various amphibious anthropologies.

Résumé:

Parmi les changements climatiques et les inégalités de l’économie politique mondiale tirant profit de l’exploitation des ressources naturelles, les paysages formés à la confluence de la terre et de l’eau se redéfinissent à la fois de manière abstraite et concrète. En considérant plus précisément la production des lieux, nous suggérons qu’à leur point de convergence se trouve une relation ontologique entre l’eau et la terre. Cette relationalité constitue ce que nous définissons comme une anthropologie amphibienne. En mettant de l’avant la temporalité, le mouvement ainsi que différentes façons, de connaître ou de comprendre, nous tentons de saisir l’expérience plurielle des lieux à la confluence de la terre et de l’eau, et d’y examiner les spécificités de la vie et de l’anthropologie amphibienne.