In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Les institutions littéraires en question dans la Franco-Amérique ed. by Benoit Doyon-Gosselin, David Bélanger and Cassie Bérard
  • Jimmy Thibeault
Les institutions littéraires en question dans la Franco-Amérique, s. la dir. de Benoit Doyon-Gosselin, David Bélanger et Cassie Bérard, Québec, Presses de l’Université Laval, coll. Culture française d’Amérique (CEFAN), 2014, x- 378 p., 39,95$

Benoit Doyon-Gosselin, David Bélanger et Cassie Bérard inscrivent d’emblée leur ouvrage, Les institutions littéraires en question dans la Franco-Amérique, dans la continuité des recherches qui ont foisonné depuis un peu plus de vingt ans, plus particulièrement depuis la parution de l’ouvrage phare pour les littératures francophones du Canada que représente Les littératures de l’exiguïté de François Paré. Les auteurs remarquent cependant que, si les nombreux travaux ont permis une certaine légitimation des littératures associées à l’exiguïté, il y en a encore peu qui se sont intéressés plus particulièrement au rôle des institutions littéraires dans la constitution, la diffusion et la légitimation de ces littératures. Aussi, l’ouvrage que dirigent Doyon-Gosselin, Bélanger et Bérard propose-t-il d’explorer « les multiples formes d’institutionnalisation de la littérature dans les divers espaces francophones d’Amérique », ou, pour reprendre le titre, de la Franco-Amérique.

L’ouvrage, qui comprend dix-huit articles, est divisé en cinq sections qui explorent différents aspects des institutions littéraires francophones. La première section propose une réflexion d’ordre général sur les littératures en contexte minoritaire. Les enjeux de subsistance sont à l’honneur alors que Raoul Boudreau, Vincent Bouchard et René-Pierre Carrier soulignent, dans leur article respectif, une certaine fragilité des institutions acadiennes, louisianaises et amérindiennes qui peinent à trouver leur pleine autonomie. Boudreau, par exemple, affirme que, en Acadie, la forte activité littéraire relève d’un véritable tour de force lorsqu’on considère qu’il y a peu de lecteurs sur le territoire acadien, ce qui lui fait dire « que l’Acadie aura toujours besoin, pour remplir certaines fonctions de l’institution littéraire, du Québec ou de l’Ontario français ». Même constat chez Bouchard, en ce qui a trait aux littératures franco-louisianaises dont la survie dépend en grande partie de leur intégration institutionnelle dans les autres littératures, et chez Carrier, qui remarque une difficile autonomisation de la littérature amérindienne.

La deuxième section explore différents phénomènes liés aux institutions littéraires québécoises. Michel Nareau étudie d’abord le phénomène des revues interculturelles qui apparaissent en marge du discours national québécois. Il se penche notamment sur des revues peu étudiées, dont Nouvelle optique, Dérives, Collectif Paroles et Ruptures. Marie-Ève Riel s’intéresse pour sa part au patrimoine littéraire au Québec et à l’importance que joue la restauration de maisons d’écrivains dans le processus de reconnaissance de la littérature en la faisant entrer dans la sphère sociale. [End Page 147] Marie-Hélène Jeannotte examine comment l’institutionnalisation de la littérature amérindienne ouvre la voie à un nouveau dialogue au Québec. Comme Carrier, cependant, elle s’interroge sur la réelle autonomie de la littérature amérindienne.

Dans la troisième section, Benoit Doyon-Gosselin, Myriam LeBouthillier, Treveur Petruzziello et Laura Atran-Fresco étudient comment les procédés de conservation des littératures en contexte minoritaire supposent souvent l’exclusion de certains éléments considérés marginaux, parce qu’ils ne participeraient pas à la valorisation littéraire du corpus, comme la littérature populaire. Doyon-Gosselin s’intéresse notamment au processus de nomination des prix littéraires en Acadie qui ne répondent pas toujours à des caractéristiques de qualités littéraires. LeBouthillier se penche sur la querelle qu’a entraînée la sortie publique de Claude LeBouthillier contre le traitement que les...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 147-149
Launched on MUSE
2016-10-16
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.