In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

  • D’un sous-ensemble de la littérature mondiale:Les lettres transatlantiques
  • Jean-Marc Moura

Dans « Mapping World Literature, » Theo D’haen déplore la pauvreté des cartes de la littérature que les chercheurs utilisent le plus souvent. Il cite l’article de José Lambert, « In Quest of Literary World Maps, » qui dès les années 1990, regrettait notamment l’usage de cartes politiques signalant les États-nations quand tant de phénomènes littéraires déjouent les frontières étatiques. L’exemple de la Belgique, dont Lambert est citoyen, suffit à montrer combien une cartographie littéraire et linguistique devrait être beaucoup plus précise que les modèles politiques couramment utilisés.

A cette difficulté s’ajoute le fait que le point de vue sur la littérature mondiale est souvent celui d’une élite euro-américaine ou occidentale, comme René Étiemble le remarquait dès les années 1960, dans un texte cité par D’haen (« Mapping World Literature » 416). Cela était déjà reflété dans la cartographie du Flamand Gerard de Kremer, plus connu sous le nom de Mercator, la fameuse projection issue de ses travaux (1569) déformant les proportions du globe pour accorder une importance indue au Nord. En 1967, la carte Gall-Peters vient corriger la projection Mercator en réduisant la part géographique du Nord pour rééquilibrer la représentation des masses continentales et océaniques, ce qui n’était sûrement pas dû au hasard :

It certainly is not a coincidence that this map was published at a time when the power of the North, at least as far as Europe was concerned, had already waned significantly, with the end of most of Europe’s colonial empires.

(D’haen, « Mapping World Literature » 416)

Dès lors, on est conduit à se poser la question de ce que pourrait être l’équivalent d’une carte Gall-Peters pour la littérature mondiale. D’haen se propose d’y réfléchir à partir des travaux de David Damrosch, de Franco Moretti, et d’Eduardo Coutinho,1 suggérant que l’on pourrait s’inspirer des cartes du monde proposées par Janet Abu-Lughod pour la période précédant l’avènement de ce qu’Immanuel Wallerstein [End Page 406] a baptisé le « système-monde. » De fait, ce modèle de cartographie pourrait conduire à de nouvelles représentations des espaces littéraires, prenant plus finement en compte leurs évolutions tant passées que futures. Je voudrais pour ma part évoquer un ensemble « partiel » de la littérature mondiale, disons une étape dans la cartographie littéraire du monde, celui de l’océan atlantique contemporain.

Pour le XXe siècle, il nous manque en effet une étude littéraire générale examinant la genèse des œuvres, la trajectoire des auteurs ainsi que les circulations et jeux d’influence entre Atlantique nord et sud, blanc, noir, et indien, dans les principaux domaines concernés : les lettres anglophones, francophones, hispanophones, lusophones et néerlandophones (sans omettre les éléments créolophones des Caraïbes). Cette analyse contribuerait à ce « newly emerging world literature paradigm » évoqué par D’haen (Concise History 173).

Le monde atlantique

Pour le monde anglophone, Bernard Baylin fait remonter les origines de la recherche historique sur l’Atlantique aux stratégies politiques de l’Alliance atlantique parmi les nations de l’Europe occidentale, après la Seconde Guerre mondiale, manifestées par l’OTAN et par ce que le journaliste Walter Lippman appelait le « profound web of interest which joins together the western world » (Dillon 182). Cette approche, initiée grâce aux études économiques de l’Amérique moderne, s’est progressivement concentrée sur le réseau de relations financières structurant le monde atlantique au XVIIIe siècle. Pourtant, dans le domaine littéraire, les échanges à l’échelle de l’Atlantique ont été peu abordés, alors que certaines des transformations des lettres au niveau mondial proviennent de ceux-ci, de la Négritude au « réalisme magique, » des évolutions de la littérature de voyage à des dynamiques intellectuelles d’envergure tel le tiers-mondisme (Moura, L’image du...

pdf

Additional Information

ISSN
1913-9659
Print ISSN
0319-051X
Pages
pp. 406-413
Launched on MUSE
2016-10-09
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.