Abstract

This paper critically reviews the current literature on immigration and settlement and provides a feminist analysis. It places a particular emphasis on immigrant mothers’ experience in order to reframe research on Canadian immigration policies and practice. Through discussing how the three waves of feminism led to the historical development of Canadian immigration policies and settlement practice, this paper examines Nancy Fraser’s (2008) thinking about the welfare state, “misframing,” and neoliberalism for rethinking the “gender neutral” literature on immigration policies and settlement services.

Résumé:

Cet article passe en revue d’un œil critique la littérature actuelle sur l’immigration et l’établissement d’étrangers et en fait l’analyse sous un regard féministe. Il met particulièrement en exergue l’expérience des mères immigrées afin de recadrer la recherche sur les politiques et la pratique en matière d’immigration au Canada. En débattant de la manière dont les trois vagues féministes ont historiquement mené au développement des politiques d’immigration et pratiques d’établissement d’étrangers au Canada, cet article examine les réflexions de Nancy Fraser (2008) sur l’état providence, le « mauvais cadrage », et le néolibéralisme pour repenser la littérature « soit-disant indépendante du genre » des politiques d’immigration et des services d’établissement des étrangers.

pdf

Additional Information

ISSN
1913-8253
Print ISSN
0008-3496
Pages
pp. 143-156
Launched on MUSE
2016-08-25
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.