In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • L’adieu à l’Europe. L’Amérique latine et la Grande Guerre: Argentine et Brésil, 1914-1939 by Olivier Compagnon
  • Frédérique Langue
Olivier Compagnon L’adieu à l’Europe. L’Amérique latine et la Grande Guerre: Argentine et Brésil, 1914-1939 Paris, Fayard, 2013, 394 p.

Si les imaginaires politiques et culturels des élites latino-américaines sont fréquemment perçus à la lumière des modèles européens, et les circulations liées aux conflits du xxe siècle volontiers appréhendées sur un mode migratoire, la Première Guerre mondiale n’est guère posée comme événement fondateur ou catalyseur d’une évolution politique menant à la « modernité ». À la différence de l’Espagne – qui, bien que restée neutre, a connu une crise connexe–, des empires coloniaux de l’Europe ou de la Russie tsariste – qui bascula de ce fait dans la révolution bolchevique–, puis des États-Unis – qui en vinrent à promouvoir, à partir de 1917, un « interventionnisme d’État inédit » et supplantèrent la Grande-Bretagne comme première puissance économique mondiale–, les États latino-américains privilégièrent « la plus complète neutralité ». L’événement semble même n’avoir eu qu’un impact relatif sur les destinées de ces États: peu présent dans l’historiographie du xxe siècle latino-américain, si ce n’est par le biais des communautés immigrées d’origine européenne, il a comme contrepartie une quasi-absence de l’Amérique latine dans l’historiographie de la Première Guerre mondiale. Même le Brésil, le seul État de la région à avoir envoyé des troupes en Europe, fait peu de cas de l’événement. Dépassant les ruptures consacrées de la crise de 1929 et de la révolution cubaine de 1959, ou encore de l’écran que constitua, dans l’ordre des représentations, la Seconde Guerre mondiale, Olivier Compagnon prend le risque de formuler l’hypothèse d’une rupture antérieure. Celle-ci se déploierait dans un espace politique international, les élites du continent tentant de « redéfinir les lignes directrices d’un destin collectif désormais pensé dans une altérité radicale vis-à-vis de l’Europe ».

Dans cette perspective, la ligne de force de l’ouvrage repose sur la redéfinition d’une chronologie axée sur les représentations collectives de part et d’autre de l’Atlantique, lesquelles tendaient à repousser quelque peu le moment de la rupture. O. Compagnon s’attache à réévaluer la place des années 1914-1918 au regard des conséquences du conflit mondial sur les sociétés latino-américaines, dans un contexte de montée des nationalismes ou, tout du moins, de recherche d’une voie propre à chacune de ces nations. Sa démarche, comparatiste, s’appuie sur les modalités de réception de l’événement en Argentine et au Brésil, nations de migrants par excellence, déjà acteurs d’une économie internationale et partisans de ce fait, et dans un premier temps, d’une neutralité active. La mise en perspective des cas argentin et brésilien, rendue nécessaire par la variabilité des critères existant à l’échelle du continent, se justifie également par leur activité intellectuelle substantielle dans la première moitié du xxe siècle, qui fait partie intégrante des sources mobilisées. Elle s’explique aussi par la relative stabilité politique des deux pays, liée à la « réforme politique pacifique » du radical Hipólito Yrigoyen en Argentine, après des décennies de libéralisme conservateur, et aux pratiques politiques de type oligarchique dans une République brésilienne pourtant consolidée. D’où, par ailleurs, [End Page 281] la référence choisie à l’essayiste brésilien João do Rio qui affirmait, en 1917, que « la guerre est pour nous un réveil, une reconnaissance de notre propre valeur ».

Le statut de la Première Guerre mondiale dans l’historiographie de la période conduit à s’interroger sur la perception de l’événement à diverses échelles. La profusion des...

pdf

Additional Information

ISSN
1953-8146
Print ISSN
0395-2649
Pages
pp. 281-284
Launched on MUSE
2016-06-10
Open Access
No
Archive Status
Archived
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.