In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Mobilisation, sacrifice et citoyenneté. Angleterre-France, 1900-1918 by Pierre Purseigle
  • Victor Demiaux
Pierre Purseigle Mobilisation, sacrifice et citoyenneté. Angleterre-France, 1900-1918 Paris, Les Belles Lettres, 2013, 450 p.

Issu d’une thèse, cet ouvrage aborde une question centrale des renouvellements historiographiques récents, celle des ressorts de la mobilisation des sociétés belligérantes entre 1914 et 1918. Son originalité tient avant tout au choix de l’échelle locale et à l’approche comparée franco-britannique. Deux villes moyennes, Béziers et Northampton, constituent l’observatoire d’où sont scrutées les formes et les logiques de la mobilisation du « front domestique ».

La première des trois parties s’ouvre sur une description du contexte local et du profil socio-économique de Béziers et de Northampton avant 1914. De facture classique, ces pages participent pleinement à l’originalité de la démarche: rappeler la révolte du Midi viticole de 1907 nous introduit au cœur d’une composante essentielle de l’identité locale biterroise – le vin et sa culture – et d’un imaginaire qui [End Page 258] sera mis au service de la mobilisation pour la nation en guerre. Vient ensuite le moment de l’entrée en guerre des deux localités, avec la cristallisation de cultures de guerre globalement identiques à Paris et Béziers ou à Londres et Northampton.

Pierre Purseigle souligne que cette homogénéité à l’échelle nationale ne va pas de soi. Loin d’être le fruit d’une pure spontanéité fleurissant simultanément aux quatre coins du pays, les cultures de guerre, les mots d’ordre, les images qui y participent sont acheminés jusqu’à l’espace local grâce aux vecteurs qui ont été ceux de l’intégration nationale depuis le xixe siècle. Si l’on appréhende la guerre à Northampton selon les mêmes cadres intellectuels qu’à Londres, ce n’est pas en raison de l’appartenance à une même culture nationale immanente, suggère l’auteur, mais parce que les mêmes journaux y sont lus, acheminés jour après jour par des canaux de distribution qui construisent indéfiniment un espace national toujours inachevé; parce que des prêches relaient localement le discours émis par les plus hautes autorités religieuses; ou encore parce que les discours nationaux sont repris par les organisations politiques de la région.

C’est, pour ainsi dire, la descente de la culture de guerre vers les masses, du centre vers la périphérie, via les élites locales, que l’auteur donne à voir. L’un des mérites du livre est d’enrichir ainsi notre compréhension de 1914-1918, en l’arrimant solidement aux questionnements et aux apports de l’historiographie de la nationalisation des masses au cours d’un xixe siècle que les historiens de la Grande Guerre ont trop tendance à délaisser. Peut-être parce qu’ils n’en perçoivent souvent la présence au cours du conflit que sous l’angle de l’héritage ou de l’archaïsme. Sans s’appesantir, l’auteur rappelle utilement que la Grande Guerre, en lui tournant le dos, s’adosse aussi à la modernité de ce xixe siècle.

Mais le niveau local n’est pas le simple réceptacle passif d’impulsions venues des capitales. Les identités urbaines constituent des ressources cognitives qui permettent l’appropriation du conflit par les populations: l’image de Bacchus chassant le « Teuton » ou celle de l’Allemand vaincu par la chaussure – production emblématique de Northampton – innervent ainsi des discours publics qui invoquent la mobilisation de la petite patrie au service de la grande. Cette thématique de la dimension régionale de l’élaboration des systèmes de représentation soutenant l’adhésion à la guerre est au cœur de la deuxième partie, consacrée aux cadres sociaux de la mobilisation. Les élites locales ne constituent nullement des courroies de transmission qui, soumises à l’implacable coercition des autorités centrales, relaieraient à l’identique un message élaboré par les États et les élites nationales. Au contraire, certes le discours sur la guerre porté par les médias locaux...

pdf

Additional Information

ISSN
1953-8146
Print ISSN
0395-2649
Pages
pp. 258-261
Launched on MUSE
2016-06-10
Open Access
No
Archive Status
Archived
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.