Abstract

Directly after the Second World War, at a time when most North American governments were clamouring for tourist dollars, the Northwest Territories Council sought to discourage pleasure-seeking visitors from heading north of 60. A small but troublesome group of travellers who straddled the boundary between exploration and tourism, whom the author terms “adventurous” tourists, may help to explain northern officials’ unusual antipathy toward tourism. This article details territorial administrators’ evolving (and, in the end, not entirely successful) attempts to classify these travellers, monitor their movements, and mitigate the potential threats they posed to northern peoples and landscapes.

Abstract:

Tout juste après la Deuxième Guerre mondiale, à un moment où la plupart des gouvernements d’Amérique du Nord réclamaient à grands cris la venue de touristes, le Conseil des Territoires du Nord-Ouest tenta de dissuader les visiteurs en quête de plaisir de mettre le cap sur le nord du 60e parallèle. Un groupe de voyageurs, peu nombreux mais difficiles, qui chevauchaient la frontière entre exploration et tourisme et que l’auteure qualifie de touristes « aventureux », contribue sans doute à expliquer l’antipathie inhabituelle des autorités du Nord à l’égard du tourisme. Le présent article expose en détail l’évolution des tentatives des administrateurs pour catégoriser ces voyageurs, suivre leurs déplacements et atténuer les menaces possibles qu’ils faisaient peser sur les populations et les paysages nordiques, tentatives qui, en fin de compte, n’ont pas été entièrement couronnées de succès.

pdf

Additional Information

ISSN
1918-6576
Print ISSN
0018-2257
Pages
pp. 431-452
Launched on MUSE
2016-05-20
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.