Abstract

The David Thompson Memorial Fort was western Canada’s first purpose-built historically themed tourist attraction. Constructed in Invermere, British Columbia, in 1922, it was part of a larger campaign by a politically connected land development company to establish a tourist trade that would spur economic growth in an underdeveloped region. The Memorial Fort was sponsored by the Canadian Pacific Railway and Hudson’s Bay Company and was novel not only for using the past to draw tourists in a region where sublime mountain scenery was the staple attraction, but also for being intended to draw automobile-borne tourists to a region where railways had traditionally been the dominant mode of conveyance. Plans to make the Memorial Fort into a tourist-oriented museum faltered due to the collapse of the land company that had pushed for it. Nevertheless, the fact that it was built with support from powerful backers illustrates the growing enthusiasm for both historically themed tourism and the automobile as a way of experiencing it in Canada during the early interwar years.

Abstract:

Le fort commémoratif David-Thompson est la première attraction touristique de l’Ouest du Canada à avoir été érigée expressément en fonction d’un thème historique. Construit à Invermere (Colombie-Britannique) en 1922, le fort faisait partie d’une vaste campagne menée par une société d’aménagement des terres ayant des contacts politiques dans le but de mettre en place une industrie touristique qui stimulerait la croissance économique dans une région sous-développée. Commandité par le Chemin de fer Canadien Pacifique et la Compagnie de la Baie d’Hudson, le fort commémoratif était une nouveauté parce qu’il utilisait le passé pour attirer des touristes dans une région où la beauté des paysages de montagne constituait la principale attraction, et en plus, parce qu’il visait à attirer des touristes voyageant en automobile dans une région où le chemin de fer avait été jusque-là le mode de transport dominant. Les plans visant à transformer le fort commémoratif en musée ont fait long feu en raison de la faillite de la société immobilière qui les avait mis de l’avant. Néanmoins, le fait que le fort ait été construit avec l’appui de puissants commanditaires témoigne de l’enthousiasme grandissant tant pour le tourisme à caractère historique que pour l’automobile comme moyen de s’y adonner au Canada au début de l’entredeux-guerres.

pdf

Additional Information

ISSN
1918-6576
Print ISSN
0018-2257
Pages
pp. 409-429
Launched on MUSE
2016-05-20
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.