Abstract

In the years leading up to and during the First World War, civic organizations in the railway town of Revelstoke, British Columbia, diversified the economy by establishing a two-season tourist trade based on mountain scenery, outdoor recreation, and spectator sport. Before the war, progressive urban boosters and a mountaineering club well-connected to the province’s Public Works department successfully lobbied for a trail and an automobile road to the summit, as well as the establishment of a national park on Mt. Revelstoke. During the war, emphasis shifted to the promotion of winter sports, as residents of Scandinavian origin founded a ski club and organized an annual winter carnival to promote economic development and physical fitness. At a time when the loyalty of non-Anglophone immigrants was under question, and interned enemy aliens were forced to labour on the national park road, these activities also served to demonstrate Scandinavian-Canadians’ loyalty and value to Canada.

Abstract:

Au cours des années précédant la Première Guerre mondiale et pendant celleci, des organismes locaux de Revelstoke, centre ferroviaire de la Colombie-Britannique, ont diversifié l’économie en mettant en place une activité touristique étalée sur deux saisons et fondée sur les paysages de montagne, le plein air et le sport passif. Avant la guerre, des progressistes partisans de l’expansion urbaine et un club d’alpinisme bien branchés sur le ministère des Travaux publics de la province avaient fait pression avec succès pour la construction d’un sentier et d’une route pour automobiles allant jusqu’au sommet du mont Revelstoke, de même que pour l’établissement d’un parc national sur cette montagne. Mais, pendant la guerre, on a plutôt mis l’accent sur la promotion des sports d’hiver, car des résidents d’origine scandinave ont fondé un club de ski et organisé un carnaval d’hiver annuel afin de promouvoir le développement économique et la forme physique. À un moment où la loyauté des immigrants non anglophones était remise en question et où les sujets de pays ennemis internés étaient forcés de travailler à la route du parc national, ces activités ont également servi à faire la preuve de la loyauté des Canadiens scandinaves et de leur valeur pour le Canada.

pdf

Additional Information

ISSN
1918-6576
Print ISSN
0018-2257
Pages
pp. 389-408
Launched on MUSE
2016-05-20
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.