In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Nourrir la ville. Ravitaillement, marchés et métiers de l’alimentation à Venise dans les derniers siècles du Moyen Âge by Fabien Faugeron
  • Yann Morel
Fabien Faugeron Nourrir la ville. Ravitaillement, marchés et métiers de l’alimentation à Venise dans les derniers siècles du Moyen Âge Rome, École française de Rome, 2014, xxv-885 p.

Parmi les nombreuses études récemment consacrées à l’histoire de l’alimentation urbaine [End Page 1018] au Moyen Âge, l’ouvrage de Fabien Faugeron, issu de sa thèse de doctorat, fera date. Dans ce travail de grande ampleur, il ne se limite pas à étudier un secteur particulier du ravitaillement et de la consommation alimentaires à l’échelle d’une ville, mais cherche à répondre de manière globale à un problème tout à la fois concret et essentiel dans une économie de subsistance : comment nourrir la population de l’une des grandes cités de l’Occident médiéval, forte d’environ 100 000 âmes à la fin de la période ? L’auteur estime en conclusion que les autorités vénitiennes sont parvenues à relever le défi, en dépit de la relative absence avant le xve siècle d’un arrière-pays capable de fournir les denrées agricoles suffisantes. Pour le démontrer, il organise son travail en deux parties consacrées respectivement aux modalités de l’approvisionnement alimentaire à Venise – depuis les structures administratives mises en place jusqu’aux pratiques commerciales à l’œuvre –, puis à la distribution et à la consommation alimentaires, en mettant l’accent sur les espaces et les acteurs.

Du fait de la hantise de la disette, l’approvisionnement alimentaire « n’est jamais considéré comme un commerce ordinaire » (p. 18). Cette préoccupation a motivé l’intervention du politique, de manière plus précoce et affirmée à Venise que dans les autres cités d’Italie septentrionale, et conduit l’auteur à d’abord plonger le lecteur au cœur de l’État vénitien. Il retrace l’évolution des structures administratives permanentes qui furent spécifiquement créées à partir la fin du xiie siècle pour garantir le ravitaillement en vivres, mettant en évidence la complexité des magistratures créées, ainsi que leurs recompositions au fil des derniers siècles médiévaux. Il se tourne ensuite vers la gestion des finances publiques, pour lesquelles l’approvisionnement alimentaire revêtait une importance majeure. La fiscalité indirecte pesant sur les vivres, mise en place durant les xiiie et xive siècles, alimentait ainsi de manière considérable le trésor de la cité (entre un quart et un tiers des revenus ordinaires). En outre, la Camera frumenti, organe chargé d’assurer le ravitaillement en céréales entre la fin du xiiie siècle et celle du siècle suivant, toujours à court d’argent pour honorer ses paiements auprès des marchands, eut massivement recours aux emprunts des particuliers au point de se muer en une banque publique dont les dépôts servirent autant à financer la dette de la caisse centrale de l’État qu’à acheter du blé. Le souci qu’avaient les autorités de garantir un approvisionnement suffisant les a aussi incitées à intervenir dans le commerce des denrées agricoles, par le biais de politiques tantôt incitatives tantôt coercitives en direction des acteurs privés, ainsi qu’en procédant à des achats directs de grains. Mais l’aspect le plus novateur du dirigisme de l’État vénitien est la révélation par l’auteur d’un interventionnisme dans la mise en valeur des productions des régions de Terre ferme ou dans la protection, attentive à l’environnement, des ressources de la lagune.

Des interventions multiples des autorités, l’auteur déduit cinq aires d’approvisionnement aux contours fluctuants et à l’importance variable en fonction des denrées concernées. Tandis que jardins urbains et eaux de la lagune ne jouaient qu’un rôle d’appoint en produits frais, difficile à estimer car ils étaient voués en grande partie à l’autoconsommation, les régions de Terre ferme, en particulier le Trévisan qualifié de « contado invisible...

pdf

Additional Information

ISSN
1953-8146
Print ISSN
0395-2649
Pages
pp. 1018-1021
Launched on MUSE
2016-05-05
Open Access
No
Archive Status
Archived
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.