Abstract

Dans tous les pays et toutes les cultures, le niveau d’égalité au sein de la famille a un effet direct sur l’ensemble des aspects de la participation des femmes à la vie économique, sociale, culturelle et politique, ainsi que sur leurs contacts avec la violence. Dans toutes les régions du monde, l’importance de l’atteinte de l’égalité au sein de la famille comme question des droits de la personne explique le niveau de résistance passive et active à cette atteinte. Cet article examine les différentes expressions régionales et mondiales de la résistance patriarcale à l’égalité dans la famille, qui est généralement antipathique aux droits fondamentaux des femmes: les mouvements de défense des droits des hommes, phénomène de ressac (backlash) généralement observé dans les pays économiquement avancés; la lutte pour maintenir les avancées quant aux politiques internationales, avec la résistance observée dans les organismes de l’ONU, où la vie des femmes est instrumentalisée à des fins politiques et où l’on invoque souvent des discours prônant le respect de la culture et de la tradition; et l’adoption ou la conservation dans de nombreux États du Nord comme du Sud de lois aveugles au genre, faisant ainsi stagner ou même reculer les acquis des normes d’égalité. L’article porte sur l’importance de la Convention de l’ONU sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et sur le rôle crucial du Comité de l’ONU pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes, dans l’identification des foyers de résistance et le maintien de la responsabilité des États dans la promotion de l’égalité.

Abstract

In every country and every culture, the level of equality in the family has a direct impact on all aspects of women’s participation in economic, social, cultural, and political life as well as in their exposure to violence. Its significance as a human rights issue is underscored by the level of overt and covert resistance to the pursuit of equality in families in all regions of the world. This article explores the major local and global expressions of patriarchal resistance to equality in the family, all of which share an antipathy to women’s human rights: men’s rights movements, a backlash phenomenon sited largely in economically advanced countries; the battle to maintain progress on the international policy level, where resistance is sited in United Nations bodies, using women’s lives as proxies for political agendas and frequently calling on the language of respect for culture and tradition; and the adoption or retention by many states, North and South, of apparently genderneutral legislation that in fact results in stalled progress or outright regression from equality norms. It explores the significance of the UN Convention on the Elimination of All Forms of Discrimination against Women and the critical role of the UN Committee on the Elimination of Discrimination against Women in identifying the sites of resistance and maintaining state-specific accountability for the promotion of equality.

pdf

Additional Information

ISSN
1911-0235
Print ISSN
0832-8781
Pages
pp. 182-210
Launched on MUSE
2016-04-20
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.