Abstract

Cet article dresse en miroir le parcours biographique d’Édouard Glissant et le concept du Toutmonde qui apparaît dans l’œuvre à partir de la fin des années 1990. Il s’agit de montrer que la constitution du concept de “Tout-monde” plonge ses racines au cœur des nouveaux mouvements ordonnant la marche de l’histoire à partir de la seconde moitié du XXe siècle. Les événements qui animèrent la Caraïbe dans les années 1950 conditionnèrent de toute évidence un type de discours idéologique et politique qui apparaît clairement tout au long de l’œuvre de Glissant, particulièrement dans sa seule pièce publiée, Monsieur Toussaint. Au travers des catégories politiques, du fédéralisme et de la conscience panaméricaine se lisent déjà les idées d’une pensée archipélique et de la relation; pensées qui constitueront les idées forces de l’édifice conceptuel d’Édouard Glissant à partir de la parution du roman Tout-monde en 1993.

pdf

Additional Information

ISSN
2156-9428
Print ISSN
1552-3152
Pages
pp. 24-41
Launched on MUSE
2016-03-17
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.