In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

  • Editor’s Note
  • Jacques Neefs

Les textes réunis ici ont été prononcés lors d’une conférence qui s’est tenue à Johns Hopkins, intitulée «French for Research and Creation / Le francais pour la recherche et la création», les 24 et 25 octobre 2014, organisée par le Centre Louis Marin, avec l’appui de l’Université et des services culturels de l’Ambassade de France aux États-Unis.

«Moments of French/Moments du français»: il s’agissait de revisiter sur pièces ces moments où la langue française a joué son autonomie et sa portée, sa fécondité et son inventivité intellectuelle, au Moyen-âge, à la Renaissance, au dix-huitième siècle dans les Lumières. L’enquête «historique» devra se poursuivre et il y a encore beaucoup à découvrir de ce qui a constitué, tout au long de l’histoire, les politiques de la langue. C’est en ce sens que nous publions également les textes d’ouverture alors présentés par Michèle Gendreau Massaloux et par Bernard Cerquiglini, qui sont l’un et l’autre porteurs, dans le présent, d’une telle politique nouvelle, en particulier en tant que recteurs, l’un après l’autre, de l’Agence Universitaire de la Francophonie : « Garder la langue », « Vers une nouvelle universalité de la langue française», le programme est ouvert. [End Page iii]

Jacques Neefs
directeur du Centre Louis Marin
...

pdf

Additional Information

ISSN
1080-6598
Print ISSN
0026-7910
Pages
p. iii
Launched on MUSE
2016-02-25
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.