In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Le Nègre Comme Il y a peu de Blancs by Joseph Lavallée
  • Kristiina Taivalkoski-Shilov (bio)
Le Nègre Comme Il y a peu de Blancs par Joseph Lavallée, éd. Carminella Biondi et Roger Little Paris: Harmattan, 2014. xlii+ 297pp. €34. ISBN 978-2-343-03184-2.

Le roman antiesclavagiste Le Nègre Comme Il y a peu de Blancs paraît dans la collection « Autrement mêmes » conçue et dirigée par Roger Little. L’objectif de cette collection est de rendre disponibles des textes anciens discutant les questions raciales qui ont longtemps été introuvables pour les non-initiés. Plus de cent ouvrages en quatorze ans ont paru dans cette collection importante et une trentaine est en perspective (291–97). Carminella Biondi, qui a réédité ce roman avec la collaboration de Roger Little, a antérieurement préparé Le More-Lack (1789) de Lecointe-Marsillac pour la même collection en 2010. [End Page 410]

Joseph Lavallée (1747–1816) est un personnage énigmatique. En effet, toutes sortes de rumeurs ont circulé à son sujet. On prétend par exemple qu’il a été mis à la Bastille pour homosexualité et libéré par la foule du quatorze juillet. Biondi met toutefois en évidence que « lors de la prise, la Bastille ne contenait, comme on le sait, que sept prisonniers et Joseph Lavallée, ou le marquis de Bois-Robert, n’était pas du nombre » (ix). L’introduction soigneusement documentée de Biondi (vii–xxxv) offre des faits inédits sur l’écrivain, qui s’est essayé à plusieurs genres. Il s’avère, par exemple, qu’il a eu des postes politiques importants après la Révolution, mais aussi dans l’administration napoléonienne. « Doiton en conclure que Lavallée a été un caméléon? » se demande Biondi (xvii). Ce qui semble évident sur la base des recherches faites par Biondi est que l’appartenance à la franc-maçonnerie a beaucoup aidé le « polygraphe à la plume facile » (vii) tout au long de sa carrière. Selon Biondi, le Voyage dans les départements de la France (1792–1802) mérite une attention particulière dans la production de Lavallée et serait utile aux historiens des mœurs et de la Révolution (xxiii–xxiv).

Le Nègre comme il y a peu de Blancs (1789) est un roman anti-esclavagiste qui porte l’empreinte de son temps; l’auteur y emploie une rhétorique sentimentaliste pour convaincre son lecteur des torts de l’esclavage et pour condamner « l’avarice » des Européens. L’intrigue du roman, narré rétrospectivement par le protagoniste Itanoko, est fort complexe. Les événements se déroulent d’abord en Afrique, sur les bords du fleuve Sénégal, puis à Saint-Domingue et en France. Itanoko, issu de la famille royale de son pays et éduqué par un Français qui a omis de mentionner l’esclavage à son protégé, embarque lui-même à bord d’un navire négrier dans l’espoir de regagner son pays, suite à sa détention en tant que prisonnier de guerre. Le capitaine négrier, Urban, loin d’écouter le bel homme, l’emporte en esclave à Saint-Domingue. Au cours de la traversée de l’Atlantique, Itanoko se lie d’amitié avec le fils d’Urban, Gernance. Sur l’île de Saint-Domingue, Itanoko, ainsi que ses amis africains Otourou at Amélie qui sont partis le rechercher, seront mis à rude épreuve. Itanoko et Otourou seront injustement accusés du meurtre d’Urban, condamnés à mort et sauvés au dernier moment. La bien-aimée d’Itanoko, Amélie, sera enlevée par un homme pervers et menacée de viol. Le dénouement est pourtant heureux et la vertu, intacte, récompensée. Itanoko, qui était devenu propriétaire d’une exploitation agricole à Saint-Domingue et qui avait libéré ses esclaves, finit par vendre sa propriété et amener ses « Nègres » en Afrique. Il vieillira entouré de ses enfants, de son épouse Amélie et de ses amis, dont Gernance et sa femme Honorine.

L’histoire d’Itanoko a joui d’un certain succ...

pdf

Additional Information

ISSN
1911-0243
Print ISSN
0840-6286
Pages
pp. 410-412
Launched on MUSE
2015-12-30
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.