Abstract

La relation entre la liberté de religion et du droit à l’égalité fondé sur l’orientation sexuelle au Canada (et ailleurs) est souvent marquée par la tension et le conflit. Durant les trois décennies depuis l’enchâssement de la Charte canadienne des droits et libertés, la nature de cette relation s’est dévoilée davantage sur la scène publique où elle est de plus en plus débattue, à mesure que la jurisprudence concernant les droits à l’égalité et la liberté de religion tente de se définir elle-même, et que les perceptions publiques des revendications de ces droits font de plus en plus partie du paysage. Cependant, il n’est pas surprenant que la relation telle qu’elle est présentée dans les discours juridiques et publics, et dans les couvertures médiatiques, rende un portrait très limité de la complexité de l’identité religieuse et des diverses identités sexuelles. Dans le présent article, je résume le développement de la jurisprudence au Canada en ce qu’elle touche des cas ayant trait à la diversité sexuelle et à la religion (en conflit ou en intersection). Un petit groupe d’opposants virulents à la diversité sexuelle et aux droits à l’égalité pour les membres de cette diversité sont fréquemment vus comme exprimant le seul point de vue « religieux » sur la sexualité et l’identité sexuelle. Par conséquent, la représentation publique de la religion est associée aux attitudes anti-homosexuelles ou antiféministes, bien que dans la réalité, les voix religieuses représentées dans ces débats et dans ces litiges soient souvent les mêmes particuliers et les mêmes groupes, et ne représentent qu’une partie des traditions plus larges auxquelles ils appartiennent.

Abstract

The relationship between freedom of religion and sexual orientation equality rights in Canada (and elsewhere) is frequently seen as one of inherent tension and conflict. In the three decades since the entrenchment of the Canadian Charter of Rightsand Freedoms, the nature of this relationship has become more publicly visible and more publicly debated, as jurisprudence regarding equality rights and freedom of religion has sought to define itself and as public perceptions about rights claims increasingly become part of the landscape. However, unsurprisingly, the relationship as it is portrayed in legal and public discourses and as it is represented in media coverage, is a very narrow picture of the complexity of both religious identity and sexually diverse identities. In this article, I will summarize the development of jurisprudence in Canada as it connects with cases to do with sexual diversity and religion (in conflict or at the intersections). A small group of vocal opponents to sexual diversity and equality rights for the sexually diverse frequently become generalized as representing “the religious” view regarding sexuality and sexual identity. Subsequently, the public representation of religion is tied to anti-homosexual or anti-feminist attitudes, although the reality is that the religious voices that are represented within these debates and cases are recurring individuals and groups and represent only a portion of the broader traditions to which they belong.

pdf

Additional Information

ISSN
1911-0235
Print ISSN
0832-8781
Pages
pp. 248-283
Launched on MUSE
2015-12-18
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.