Abstract

This article argues that the meaning of Alberta’s “Neutral Hills” developed in the context of the periodic mild winters that adversely affected hunting in other areas of the plains and brought groups, even those at war, together in the same hunting grounds. In a region where Aboriginal oral tradition was inextricably linked to the landscape, Niitsitapi (Blackfoot nations), Cree, Nakoda, and Saulteaux found the means to cooperate in seasonal hunting camps. Winter camps provided a context where critical exchanges of labour, oral traditions, and kinship shaped relations among nations, even those at war with each other in other circumstances.

Dans cet article, nous soutenons que la signification des « Neutral Hills » de l’Alberta s’établit dans le contexte des hivers doux périodiques qui eurent des conséquences défavorables sur la chasse dans d’autres régions des plaines et qui rassemblèrent des groupes, même ceux qui étaient en état de guerre, dans de mêmes terrains de chasse. Dans une région où la tradition orale indigène était liée inextricablement au paysage, les Niitsitapi (les nations Blackfoot), les Cree, les Nakoda et les Saulteaux trouvèrent les moyens de collaborer dans des camps de chasse saisonniers. Ces camps d’hiver fournirent un contexte où des échanges de tâches cruciales, ainsi que des traditions orales et des liens de parenté, fac¸onnèrent les rapports entre les nations, même entre celles qui étaient en d’autres circonstances, en état de guerre les uns des autres.

pdf

Additional Information

ISSN
2292-8502
Print ISSN
0008-4107
Pages
pp. 420-441
Launched on MUSE
2015-12-18
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.