Abstract

This is a ’will-in-context’ study of a Toronto bequest of the 1880s that shows how a testator’s ideological commitment to freedom of willing and his retention of high-powered legal talent to actualize that commitment were derailed by a hapless or avaricious executor, unpredictable real-estate markets, a lethargic court, and eccentric beneficiaries. It also suggests that self-made private law like contracts, trusts, and wills may be as doctrinally, textually, or administratively contradictory, indeterminate, or unpredictable as state-made public or regulatory law has often been shown to be.

Cette étude d’un « testament-en-contexte » d’un legs à Toronto dans les années 1880 montre comment l’engagement idéologique d’un testateur à l’égard de la liberté de legs a été déraillé, malgé son utilisation des meilleurs avocats pour actualiser cet engagement, par un exécuteur soit impuissant soit avare, par un marché de l’immobilier imprévisible, par des tribunaux complaisants, et par des bénéficiaires excentriques. L’étude permet aussi de conclure que les documents de droit privé faits par le particulier comme les contrats, fiducies et testaments peuvent être aussi contradictoires, indéterminés ou imprévisibles du point de vue doctrinaire, textuel ou administratif, que les documents de droit public ou réglementaire faits par l’État.

pdf

Additional Information

ISSN
1911-0227
Print ISSN
0829-3201
Pages
pp. 345-363
Launched on MUSE
2015-12-07
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.