In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Devenir Norbert Elias. Histoire croisée d’un processus de reconnaissance scientifique : la réception française by Marc Joly
  • Nathalie Heinich
Marc Joly Devenir Norbert Elias. Histoire croisée d’un processus de reconnaissance scientifique : la réception française Paris, Fayard, 2012, 472 p.

Ce livre est plus ambitieux que ne le laisse entendre son sous-titre. D’une part, il ne traite pas seulement de la réception française de Norbert Elias, qui n’en occupe que la troisième partie, après un développement consacré au « moment éliasien » et une histoire de son parcours depuis son exil en 1933 jusqu’à sa sortie du désert au début des années 1970. D’autre part, l’ouvrage ne se limite pas à une historiographie de la réception de son œuvre, mais propose une véritable réflexion théorique (malgré l’absence regrettable de référence aux travaux d’Axel Honneth) sur les conditions de la reconnaissance académique en sciences humaines et sociales.

Marc Joly soutient avec fermeté une approche multifactorielle du processus de réussite académique, qui entrecroise trois dimensions bien différentes. Au niveau collectif, il insiste sur l’état du contexte professionnel et intellectuel. Au niveau individuel, il développe les caractéristiques de l’œuvre proposée, ainsi que la psychologie de son auteur. Pour ce qui est du contexte historique, il analyse finement le dramatique accident de carrière que causa à N. Elias l’avènement du régime nazi : ayant soutenu à un âge déjà relativement avancé une thèse de sociologie qui aurait dû lui permettre d’accéder au statut de professeur, il se vit privé, à partir de son exil en avril 1933, de tout statut académique institutionnel. D’où sa condamnation de longue durée à la marginalité professionnelle, en même temps qu’à l’autonomie intellectuelle, dont il ne commença à s’extraire qu’à un âge avancé.

N. Elias dut attendre d’avoir cinquante-sept ans pour obtenir un premier poste universitaire, et soixante-cinq ans pour être nommé professeur : c’est dire que l’évolution des conditions contextuelles de la reconnaissance doit être pensée, dans son cas, en termes générationnels. M. Joly souligne à ce sujet le rôle joué par le mouvement de 1968 et le « renversement international des rapports de force académiques » (p. 14), avec notamment un certain retour à l’esprit pluridisciplinaire d’avant-guerre, dans lequel s’inscrivait sciemment le travail de N. Elias. Il fallut le détour par l’Allemagne et par les Pays-Bas pour sortir définitivement de la méconnaissance.

Pour ce qui est des prises que l’œuvre du savant allemand offre à ce spectaculaire, quoique lent, passage du sociologue méconnu au génie, M. Joly propose là encore des hypothèses intéressantes. Selon lui, sa problématique englobante est conforme à « l’essence même de la pensée sociologique en tant que mode d’appréhension scientifique globalisant de la réalité sociale-historique » (p. 15) – ce qui se retrouve d’ailleurs dans son intérêt constant, dès les années 1940, pour la psychologie sociale. Par ailleurs, l’autonomie à multiples facettes revendiquée par N. Elias – à l’égard de la philosophie comme des « rapports de force universitaires » ou des « idéologies politiques » – fut à la fois un obstacle à son insertion académique à court terme et un atout pour sa reconnaissance comme auteur « classique », irréductible à une « école » préexistante, irrécupérable par une quelconque ligne idéologique ou politique. De ce point de vue, la posture résolument descriptive, et non pas normative, de N. Elias fut un élément essentiel du caractère profondément innovant de sa pensée.

Concernant, enfin, le rôle de la personnalité de N. Elias dans les aléas de sa reconnaissance, M. Joly souligne, à partir de nombreux témoignages puisés dans les archives, « le [End Page 494] charisme particulier qui émanait de sa personne, du fait de la confiance en ses innovations théoriques qu’il n’hésitait jamais à manifester, de son dévouement total à la cause de la sociologie, de...

pdf

Additional Information

ISSN
1953-8146
Print ISSN
0395-2649
Pages
pp. 494-496
Launched on MUSE
2015-11-08
Open Access
No
Archive Status
Archived
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.