In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Comparer en histoire des religions antiques. Controverses et propositions ed. by Claude Calame et Bruce Lincoln
  • Audrey Bertrand
Claude Calame et Bruce Lincoln (éd.) Comparer en histoire des religions antiques. Controverses et propositions Liège, Presses universitaires de Liège, 2012, 143 p.

Ce volume rassemble les communications présentées lors d’un colloque organisé en 2010 dans le cadre de l’atelier Chicago-Paris sur les religions anciennes. Claude Calame poursuit ici une entreprise amorcée en 2006 avec la parution du livre Comparer les comparatismes1. Deux points principaux sont mis en exergue dans l’introduction méthodologique et programmatique qui inscrit l’ouvrage dans le temps long de l’histoire des religions comme discipline et le présente comme un nouveau point de départ. Soulignant d’abord l’ancienneté de la pratique comparatiste chez les historiens des religions – à côté des anthropologues, des linguistes, des philologues et des sociologues–, les éditeurs rappellent, à l’aide des grands noms associés à cette méthode, les vicissitudes d’une approche qui, depuis le début du xixe siècle essentiellement, n’a quitté le devant de la scène universitaire et scientifique que pour y revenir, à intervalles plus ou moins longs, marqués par le désintérêt ou par une polémique parfois virulente.

Claude Calame et Bruce Lincoln tirent ensuite un bilan de ce parcours sinusoïdal qui n’impose pas de renoncer à la pratique du comparatisme, puisque « toute connaissance est d’ordre contrastif » (p. 10) et qu’une réflexion critique féconde se poursuit – notamment dans les travaux de Marcel Detienne et Jonathan Smith–, qui met à l’épreuve la valeur opératoire des instruments de la comparaison. Les textes rassemblés dans le volume participent de cette entreprise, se fixant l’objectif commun de « comparer leurs vues sur la comparaison » et de continuer à nourrir la voie scientifique du comparatisme. En cohérence avec ce programme, les sept études couvrent un vaste arc spatio-temporel, où se croisent des champs d’investigation fort divers, la Grèce archaïque d’Hésiode, la civilisation étrusque, le monde anglo-saxon de la fin du Ier millénaire, la religion romaine impériale, le monde sémitique ou encore la Chine ancienne. La confrontation et la mise au jour de thèmes récurrents font l’unité et l’un des principaux intérêts de l’ouvrage.

La nécessité d’un socle historiographique et méthodologique sur lequel s’appuyer s’impose comme premier trait commun à l’ensemble. Bien que chacune des contributions adopte un cheminement spécifique, aucune ou presque ne fait l’économie d’un regard rétrospectif critique sur la riche production scientifique comparatiste accumulée depuis deux siècles, mais aussi, et c’est là peut-être le plus précieux, d’une réflexion sur les contraintes épistémologiques contemporaines. Le texte de M. Detienne, entièrement tourné vers une « archéologie du ‘savoir’ à partir duquel il y a ‘conceptuellement’ quelque chose comme du religieux ou de la religion » (p. 53), nous met encore une fois en garde contre les frontières chrétiennes de nos horizons conceptuels, selon lesquels les Grecs doivent nécessairement « avoir été ‘religieux’ » (p. 65). Le même souci méthodologique se retrouve chez Maurizio Bettini qui, avant d’entamer son étude sur le dieu Vertumnus à la lumière d’une comparaison avec Protée, rappelle la proximité construite avec les Romains, « partie intégrante de notre ‘identité culturelle’ » (p. 21), et y voit l’un des principaux obstacles rencontrés par les spécialistes de l’Antiquité romaine sur le chemin du comparatisme.

La diversité des champs couverts dans ce volume permet d’offrir au lecteur une vision plus détaillée du tableau épistémologique brossé à grands traits dans l’introduction et de retrouver au fil des différents articles plusieurs grands classiques de la méthode comparatiste. En ce sens, l’ouvrage a le mérite d’exposer les dettes contractées à l’égard de travaux anciens, ceux de Friedrich August Wolf, James George Frazer, Christian Gottlob Heyne, Georges Dumézil notamment, et de délimiter les...

pdf

Additional Information

ISSN
1953-8146
Print ISSN
0395-2649
Pages
pp. 447-448
Launched on MUSE
2015-11-08
Open Access
No
Archive Status
Archived
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.