In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Les Juifs du Maghreb. Naissance d’une historiographie coloniale by Colette Zytnicki
  • Alain Messaoudi
Colette ZYTNICKI. – Les Juifs du Maghreb. Naissance d’une historiographie coloniale, Paris, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2011, 391 pages.

Au croisement de ses précédents travaux sur l’histoire des Juifs de France et sur l’historiographie coloniale, Colette Zytnicki examine dans ce livre l’historiographie des Juifs du Maghreb aux XIXe et XXe siècle, au double sens de production des historiens juifs maghrébins et d’écriture de l’histoire des Juifs du Maghreb. Elle y analyse comment, en écrivant leur histoire selon des formes nouvelles, respectant les règles de la science moderne, les Juifs du Maghreb se sont frayé un accès à la [End Page 205] modernité. Ils se sont ainsi faits les successeurs des promoteurs d’une science du judaïsme, telle qu’elle s’est développée en Allemagne depuis la fin du XVIIIe siècle25, tout en inscrivant leur œuvre dans un contexte colonial spécifique.

Le livre s’organise en chapitres répondant à un ordre à la fois chronologique et thématique. Il s’ouvre par une analyse de la façon dont les récits de voyages présentent les communautés juives et leur histoire (chapitre 1er), de celle dont l’histoire des Juifs s’inscrit dans la «bibliothèque coloniale» qui se constitue en Algérie entre 1860 et 1939 (chapitre 2). Colette Zytnicki souligne ensuite l’importance de la question des origines, en analysant ses enjeux savants et politiques (chapitre 3) et consacre un chapitre spécifique à l’espace marocain, objet dans la première moitié du XXe siècle d’un intérêt particulier comme conservatoire de pratiques ancestrales (chapitre 4). Après une réflexion sur le rapport des Juifs du Maghreb à leur histoire à travers le savoir dispensé par les écoles publiques françaises en Algérie et, surtout, celles de l’Alliance israélite universelle (AIU) dans les protectorats et à travers celui qu’élaborent les sociétés savantes (chapitre 5), le livre se clôt sur les reconfigurations historiographiques contemporaines des décolonisations (chapitre 6).

Colette Zytnicki commence par mettre en évidence les poncifs que véhiculent les récits de voyageurs où, depuis Léon l’Africain et Mármol, qui restent des références premières26, la reprise des écrits antérieurs l’emporte sur les observations originales. Impressionnés par l’importance des communautés juives au Maghreb, par comparaison avec la France, et par les marques visibles d’un statut de dhimmis – habits spécifiques, quartiers séparés–, les voyageurs tendent à insister sur la situation difficile des Juifs, souvent humiliés, tout en exprimant des lieux communs relevant d’un antijudaïsme ordinaire – en assimilant par exemple les Juifs à des individus sans honneur, prêts à subir toutes les humiliations pour conserver le monopole des métiers d’argent. À la suite du rapport rédigé par Jacques Altaras et Joseph Cohen, envoyés par le consistoire de Marseille en Algérie pour y étudier les moyens de réformer le judaïsme maghrébin (1842), les historiens du judaïsme maghrébin travaillent à mettre en cause cette vision stéréotypée. C’est le cas d’Abraham Cohen, rabbin formé à l’école de Metz, qui publie en 1867 à Constantine une première synthèse consacrée aux Juifs dans l’Afrique septentrionale. On note que, comme pour le passé musulman des grandes villes de l’Afrique du Nord27, certaines des chroniques sur lesquelles se fondent les historiens sont des commandes. Les autorités de l’AIU jouent là un rôle essentiel, favorisant l’élaboration d’une historiographie traitant spécifiquement des Juifs du Maghreb.

La bibliothèque coloniale que présente le deuxième chapitre rassemble à la fois cette historiographie juive et une historiographie produite par des auteurs extérieurs au judaïsme, et reflète des positions contrastées vis-à-vis du judaïsme, entre sympathie et détestation. Le développement que Colette Zytnicki consacre à la thèse d’histoire publiée par Claude Martin en 1936...

pdf

Additional Information

ISSN
1961-8646
Print ISSN
0027-2671
Pages
pp. 205-208
Launched on MUSE
2015-10-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.