Abstract

Dune fields that developed along paleolake shorelines in Ontario are a product of paleoenvironmental conditions, which developed as a result of glacially influenced geological processes. In Simcoe County, Ontario, many dune fields were created between 3 and 12 ka, when this area was covered by a series of lakes, bordered by thick sandy beaches. Coastal sediments of the glacial Lake Algonquin and the Nipissing phase of the upper Great Lakes were reworked primarily by paleowind activity and intense periodic storms once lake levels had decreased. This formed dunes, which are now common along the south-eastern coast of Georgian Bay in Simcoe County. Dunes that developed earlier (8–10 ka) have a different average orientation than dunes that developed later (3–5 ka). Various geomorphometric techniques are tested to construct a replicable methodology for determining paleowind direction. Through identification of parabolic dunes, azimuth angles were determined and used to infer the dominant paleowind directions. Dunes on the paleolake Algonquin plain commonly have a north-east to south-west orientation, whereas dunes associated with Nipissing phase shorelines formed via north-westerly winds. These data may suggest changing prevailing winds in the Great Lakes region during deglaciation.

Les champs de dunes qui se sont développés le long des rives du paléolac en Ontario sont le produit de conditions paléoenvironnementales nées en raison de processus géologiques d’influence glaciaire. Dans le comté de Simcoe, en Ontario, de nombreux champs de dunes ont été créés entre 3 et 12 ka, lorsque la région était couverte d’une série de lacs, bordés par d’épaisses plages sablonneuses. Les sédiments côtiers du lac Algonquin et de la phase Nipissing du haut des Grands Lacs ont été retravaillés surtout par l’activité du paléovent et d’intenses tempêtes périodiques lorsque les niveaux des lacs ont baissé. Il en a résulté la formation de dunes, qui sont désormais répandues le long de la côte sudest de la baie Georgienne dans le comté de Simcoe. Les dunes qui se sont formées antérieurement (8 à 10 ka) affichent une orientation moyenne différente de celles qui se sont développées ultérieurement (3 à 5 ka). Diverses techniques géomorphométriques sont mises à l’essai pour élaborer une méthodologie reproductible afin de déterminer la direction du paléovent. Par l’identification des dunes paraboliques, les angles azimutaux ont été déterminés et ont servi à établir par inférence les directions du paléovent dominant. Les dunes de la plaine du paléolac Algonquin offrent généralement une orientation nord-est à sud-ouest, tandis que les celles associées aux rives de la phase Nipissing se sont formées grâce aux vents nord-ouest. Ces données peuvent laisser conclure à un changement des vents dominants dans la région des Grands Lacs pendant la déglaciation.

pdf

Additional Information

ISSN
1911-9925
Print ISSN
0317-7173
Pages
pp. 187-194
Launched on MUSE
2015-09-23
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.