In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Book Reviews 359 L'auteure souligne deux types d'evenements en mesure de remettre en question les premisses du nationalisme jusqu'alors defendu. Le premier est constitue par la mouvance typique de cette decennie: les repercussions de la Crise economique, la montee des fascismes en Europe, le developpement du Fordisme, requierent qu'ils s'ajustent a de nouveaux contextes et a de nouveaux discours. Le deuxieme est le contact avec une litterature dont on leur avait jusqu'alors restreint ou refuse l'acces (la lecture de journaux franc;ais gauchisants, par exemple ). Pomeyrols relate le choc qu'auront certains intellectuels lorsqu'ils constateront l'etroitesse de leur bagage analytique et de leur lecture de la realite. Pour ces derniers, le desenchantement sera souvent amer. Cet ouvrage bien documente brosse un portrait juste et nuance des visages de la droite nationaliste au Canada franc;aise. Malheureusement, il s'est glisse de nombreuses coquilles qui viennent contrarier la lecture du texte. SYLVIE RENAUD Universite du Quebec aMontreal Les congregations religieuses: De la France au Que'bec, 1880-1914, tome 1: Premieres bourrasques, 1880-1BOO. GUY LAPERRIERE. Sainte-Foy: Les Presses de l'universite Laval 1996. Pp. x, 228, illus. $29.00 Guy Laperriere livre le premier tome d'une Serie de trois consacree a ce qu'il considere etre « un des faits majeurs de l'histoire religieuse du Quebec» (2): l'arrivee de congregations religieuses franc;aises au Quebec de 1880 a 1914. Selon lui, il est essentiel d'analyser les circonstances et les consequences de !'immigration dans la mesure ou les congregations religieuses« constituent l'un des leviers principaux utilises par les autorites ecclesiastiques pour developper une societe catholique » (3). En effet, !'implantation des congregations religieuses franc;aises aurait ete perc;ue par les autorites ecclesiastiques et par la population comme etant l'effet d'une politique republicaine liberale et anticlericale, favorisant du coup la cristallisation d'une ideologie de defense religieuse face a l'interventionnisme de l'Etat. Dans cette optique, le premier tome« se veut d'abord une mise en scene, une mise en appetit » (7). 11 concerne la periode 1880-1900 qui va du debut de l'ere republicaine en France, avec les premieres expulsions de congregations, jusqu'a la veille de !'adoption en 1901 de la loi sur les associations et les fermetures des congregations. 360 The Canadian Historical Review Laperriere compare au depart l'evolution des· congregations franc ;:aises et quebecoises avant 1880. 11 ressort un parallelisme entre des contextes religieux caracterises par les memes elements: renouveau religieux, montee de l'ultramontanisme, devotions et mouvements de piete. L'implantation de quinze congregations franc;:aises au Quebec au cours de la periode 1837-79 (neuf masculines et six feminines) serait redevable en bonne partie a l'archeveque de Montreal, Mgr Bourget. On constaterait des lors une volonte de « rendre la societe elle-meme catholique » (25), entre autres par la venue de congregations enseignantes . Les quatre chapitres suivants permettent d'aborder le moment de rupture entre les situations franc;:aises et quebecoises. L'arrivee au pouvoir en 1879 d'un gouvernement franc;:ais republicaih et anticlerical, le premier decret du 29 mars 1880 obligeant la fermeture de la Compagnie de Jesus, les lois scolaires de 1881, 1882, et 1886, la loi militaire de 1889, et les lois et mesures fiscales vont servir de trame principale a l'exil des congregations franc;:aises. Les congregations masculines sont les premieres visees parce qu'elles sont plus politisees et qu'elles font concurrence au clerge seculier. 11 apparait que le Quebec n'est pas necessairement le premier choix des dix-huit congregations (onze masculines et sept feminines) qui immigrent durant la periode 1880-1900. Cependant, cette contree eloignee possede au moins les avantages d'etre catholique et francophone et offre de bonnes possibilites de recrutement, rendant ainsi possible une meilleure realisation de la mission d'education chretienne« essentielle aux fins religieuses de l'Eglise et de la societe » (89). Le premier tome se termine par un chapitre situant globalement le contexte religieux au Quebec de 1880 a1900 par le biais des principales luttes politico-religieuses. L'auteur demontre toute l'importance de l'education. « Sur l'objectif general d'ameliorer l...

pdf

Additional Information

ISSN
1710-1093
Print ISSN
0008-3755
Pages
pp. 359-361
Launched on MUSE
2016-04-06
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.