In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Les Prémices littéraires des Révolutions arabes—Yasmina Khadra, Assia Djebar, Abdellah Taïa by Samir Patrice El Maarouf
  • Alexandra Gueydan-Turek
El Maarouf, Samir Patrice. Les Prémices littéraires des Révolutions arabes—Yasmina Khadra, Assia Djebar, Abdellah Taïa. Paris: L’Harmattan, 2014. isbn 9782343036014. 242p.

À travers le prisme de la littérature nord-africaine contemporaine, Samir Patrice El Maarouf se donne pour objet de comprendre les récentes révolutions du monde arabe. Dans un essai en trois parties, elles-mêmes structurées en huit chapitres, El Maarouf établit un parcours littéraire d’œuvres annonciatrices et porteuses des valeurs des révolutions arabes. Cependant, loin de four-nir une vision téléologique du roman où l’impact de la chose littéraire sur le politique se ferait de façon directe, cet essai analyse l’œuvre littéraire comme un “sismographe” qui relève d’une pratique non seulement esthétique, mais aussi raisonnée d’une “écoute citoyenne” (30). Puisque “[t]oute révolution a ses mythes, toute insurrection, son imaginaire” (20), reste à définir quels sont ceux propres aux révolutions telles qu’elles se sont déployées en Afrique du Nord. El Maarouf organise alors sa réflexion autour de thèmes principaux dégagés dans chacune des trois parties de son étude: 1) la contestation sociale contre la corruption et pour la liberté politique, 2) la revendication d’un éros révolutionnaire où émancipation de la femme et homosexualité se côtoient, et 3) la question de la langue et de la place de la francophonie dans une littérature postcoloniale subversive.

Dans une introduction quelque peu succincte, El Maarouf pose les jalons conceptuels de son analyse et ancre d’emblée le mouvement de révoltes qui émane en 2011 dans un contexte typiquement arabo-africain. Après avoir réfuté les expressions convenues de “Printemps du monde arabe” et de “Révolution de Jasmin,” il établit rapidement une filiation sémantique et historique postcoloniale de ces révolutions: “Les Révolutions arabes ne sont pas les redites des Révolutions européennes” (24); l’auteur, au contraire, proclame l’ancestralité de la révolte méridionale et inscrit les mouvements de 2011 dans la suite logique des révoltes des aînés (26). El Maarouf conclut son introduction en établissant les liens indissociables entre la création artistique et la révolte: si rares sont les auteurs confirmés qui sont montés en première ligne des manifestations dans leurs pays respectifs, El Maarouf nous rappelle à juste titre que l’intellectuel a trouvé sa place en aval et en amont des bouleversements sociaux. L’auteur postule, en particulier, qu’au tournant du nouveau millénaire la littérature maghrébine [End Page 226] opère une transition subreptice entre l’ère postcoloniale et l’ère révolutionnaire et trouve un nouvel éthos dans cette référence plus ou moins directe aux phénomènes sociaux contemporains et que ceci correspond à ce qu’il nomme un “retour du subversif ” (32).

Le premier volet de cet ouvrage, intitulé “À l’aube des révolutions: torpeurs et soubresauts de l’homo arabicus politicus,” est consacré à la problématique des luttes sociopolitiques qui ont mené aux Révolutions. Il explique le passage des luttes exogènes postcoloniales aux luttes endogènes par le détournement idéologique des indépendances. À travers une lecture du diptyque d’Albert Memmi Portrait du colonisé (1957) et Portrait du décolonisé (2004), l’auteur dégage les risques de dérive de l’affirmation de soi de l’ex-colonisé. Il démontre ainsi comment, sous le discours de la pensée anticoloniale qui s’émancipe des mythes colonialistes, se profile la tentation de l’exclusivisme ethnique, religieux et linguistique qui entraîne chez l’ancien colonisé une aliénation plus pernicieuse incarnée tour à tour par l’islamisme, l’obscurantisme et l’autoritarisme.

Le chapitre initial démontre comment le nationalisme a participé à l’exacerbation des haines non seulement envers les Occidentaux, mais aussi envers les minorités. À travers une lecture transversale d’Entendez-vous dans...

pdf

Additional Information

ISSN
2156-9428
Print ISSN
1552-3152
Pages
pp. 226-230
Launched on MUSE
2015-05-20
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.