Abstract

Cet article se propose de remettre en question la catégorisation de L’Enfant ébloui de Rachid O. par son éditeur, qui le présente sous forme de “récits.” Pour ce faire, une nouvelle catégorisation de l’œuvre semble nécessaire, compte tenu des éléments autobiographiques distillés dans l’œuvre ainsi que de l’orientation sexuelle de l’auteur. S’agit-il d’une autobiographie au sens propre du terme, avec laquelle le lecteur peut s’identifier à travers le pacte autobiographique dégagé par Philippe Lejeune? S’agit-il plutôt d’une autofiction, dont le premier exemple est Fils de Serge Doubrovsky? Ou s’agit-il d’un autre type d’écriture incorporant des éléments autobiographiques? Afin d’appuyer cette catégorisation, une analyse détaillée du préambule de l’œuvre est proposée.

pdf

Additional Information

ISSN
2156-9428
Print ISSN
1552-3152
Pages
pp. 122-137
Launched on MUSE
2015-05-20
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.