In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

  • besoin d’une solution en béton armé ?
  • Sabine Macher
  • — bonjour je peux vous demander un renseignement s’il vous plaît ?

(il se tourne vers moi)

la pelleteuse passe très près de son dos et il lui montre avec le bras l’endroit où jeter la terre couleur curry, je ne sais pas s’il m’entend, ni s’il me comprend, il est en train de parler avec un alias casqué dans une autre langue que le français mais je ne sais pas laquelle :

  • — est-ce qu’il y a des visites de chantier ici ? il me regarde.

la barrière entre nous est un grillage à simple torsion en fil de fer galvanisé riche ou standard (?) avec des grands trous de maille de la taille d’un livre et en dessous de mon nombril c’est du fer en tôle plissée verte et blanche.

  • — est-ce qu’on peut visiter le chantier, venir voir ?

  • — demandez le chef là-bas

  • — il est où – dans le kabouff DGUHC ?

  • — oui

ANAH APE ARIM tu vois ça commence sur un canapé rouge. ENSA EPIC en dessous il est vert avec des grappes de vin. au Louvre sur une tuile deux hommes portent une immense grappe de raison posée sur un bâton dont la personne de devant porte le début. il se tourne vers la personne de derrière qui pose le bout du bâton sur son épaule (la même épaule pour les deux) dont le ventre regarde la grosse grappe entre les deux hommes. (à peu près)

dès que je commence à écrire, je m’endors, riche ou standard.

les entrailles de la friche que fouille l’archéologue montrent des corps du cinquième siècle. puis d’un seul coup jusqu’au onzième siècle la terre noire fait une grosse pâte de romains. est-ce que Detroit est un peu une image qu’on produit à reconnaître un quotidien régressif ? l’instant c’est la couche des déchets produits par l’archéologue ; nous le déchet s’est usé dans sa forme évoluée. [End Page 90]

je ne trouve pas le chef. je transgresse les barrières de chantier en les tordant à la jointure et m’enfonce dans la terre glaise grise. aucun mail n’arrive pour me distraire. les yeux recommencent la fermeture par poids. la gravité du 3 janvier 2013. je n’ai pas les bonnes chaussures et pourtant j’ai pris les plus DHC DIV DOC DRE pourries.

sans parler des choses doucement domestiques il faut écrire avec un casque. puis des choses. les receveurs de douche en grès émaillé font la synthèse avec les releveurs ultra-plats. je ne vois pas bien parce qu’il fait nuit.

quand les ouvriers travaillent sous des lampes la nuit c’est vraiment urgent, mais joli aussi. est-ce que les chefs de chantier rêvent d’un perforateur burineur TE 60-ATC-AVR ? quand je serai bientôt vieille (DSQ) je vendrai des brioches au bord du chantier, n’importe lequel parce qu’il y en a sans cesse mais pas n’importe quelle brioche.

ça hurle dehors, ce sont les clochards sympathiques et noirs de la place de Torcy, je ne sais pas où ils dorment. on est dans la plus grande décharge parisienne et donc on trouve des lattes un peu différentes d’une rentabilité utile.

(il y a longtemps) (tous les jours) l’isolant des combles perdus en rouleaux laine de roche Mohammed marche enragé et discourt en langue arabe autour de la bouche du métro Marx Dormoy qui n’est pas une bouche. c’est important ça aussi. la rénovation doit se faire avec la campagne très profonde extra-muros. les personnes qu’on prend sont fracassées, on a une forte demande du souci de la ville en passant le message avec nos propres déchets beaux, utiles, robustes qui vont devenir autre chose.

un jour, en pleine chaleur, je sens qu’il veut me parler ou que je lui parle et tout en m’excusant de ne vouloir l...

pdf

Additional Information

ISSN
1931-0234
Print ISSN
0014-0767
Pages
pp. 90-98
Launched on MUSE
2015-05-01
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.