Abstract

Les tribunaux de santé mentale pour les jeunes sont un type de tribunal spécialisé relativement nouveau. Ils sont conçus pour répondre aux besoins en santé mentale des jeunes ayant des démêlés avec la justice, généralement dans le but de les dissuader de récidiver. Dans le cadre dune évaluation des processus du premier tribunal de santé mentale pour les jeunes de Toronto, les dossiers de 127 jeunes ayant participé au programme (de 2011 à août 2013) ont été examinés pour (1) décrire le fonctionnement du tribunal et les clients desservis, (2) explorer les variables explicatives de causes réglées et (3) examiner la manière dont le tribunal répond aux besoins criminogènes de ses clients et à ses besoins en matière de santé mentale. La plupart des clients ont satisfait les exigences du tribunal, le temps de traitement dun dossier étant comparable à celui des tribunaux de la jeunesse « traditionnels ». Ceux dont les causes étaient réglées avaient plus de chance davoir un diagnostic de troubles mentaux et une plus grande motivation à recevoir le traitement initial. La moitié de ces jeunes a reçu le traitement ciblant leurs besoins en matière de santé mentale. Lanalyse dun sous-échantillon de dossiers a indiqué que, pour la plupart des jeunes, les questions de santé mentale étaient indirectement reliées à leurs infractions, ce qui souligne le besoin de répondre non seulement aux besoins en matière de santé mentale, mais aussi aux besoins criminogènes dans les tribunaux. Les résultats sont examinés en lien avec les meilleures pratiques pour traiter les jeunes ayant des démêlés avec la justice et ayant des besoins en matière de santé mentale.

Abstract

Youth mental health courts are a relatively new type of specialty court designed to address the mental health needs of justice-involved youth, usually with the ultimate goal of desistance from future offending. As part of a process evaluation of Toronto’s first youth mental health court, court records and files for 127 youth who participated in the program from its inception in 2011 until August 2013 were reviewed to (1) describe the operation of the court and the clients it serves, (2) explore predictors of successful completion of court requirements, and (3) examine how the court addresses the mental health and criminogenic needs of its clients. Most clients successfully completed the court requirements, with case-processing time comparable to that of “traditional” youth courts; completers were more likely than non-completers to have a mental health diagnosis and higher initial treatment motivation. Half of youth received treatment targeted to their identified mental health needs. Analysis of a subsample of cases indicated that, for most youth, mental health issues were indirectly related to their offences, indicating the need to address criminogenic needs in addition to mental health needs in the court. Findings are discussed with regards to best practice for treating justice-involved youth with mental health needs.

pdf

Additional Information

ISSN
1911-0219
Print ISSN
1707-7753
Pages
pp. 159-187
Launched on MUSE
2015-04-11
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.