In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • The Valley of the Six Mosques: Work and Life in Medieval Valldigna by Ferran Garcia-Oliver
  • Pere Benito I Monclús
Ferran Garcia-Oliver
The Valley of the Six Mosques: Work and Life in Medieval Valldigna
trad. du catalan, Turnhout, Brepols, [2003] 2011, 311 p.

Depuis sa naissance en Italie dans les années 1970, la microstoria n’a pas connu de véritable succès dans la péninsule Ibérique, notamment pour ce qui touche à l’historiographie du Moyen Âge issue du milieu universitaire. Le livre de Ferran Garcia-Oliver demeure une remarquable exception dans un panorama dominé par une histoire sociale éclatée, orientée davantage vers l’étude des élites et guidée par le souci de transcender les cadres locaux et régionaux d’analyse pour contribuer aux débats, modèles et théories de l’histoire générale. Aux difficultés heuristiques posées par les besoins de l’analyse micro s’ajoute donc un complexe d’infériorité dont le genre microhistorique n’est jamais parvenu à se libérer.

Rien de tout cela ne concerne l’ouvrage de F. Garcia-Oliver, un travail issu d’une thèse de doctorat 1, qui rassemble les traits fondamentaux du genre qu’on est venu à appeler micro-histoire. De même que le Montaillou d’Emmanuel Le Roy Ladurie et Il formaggio e il vermi de Carlo Ginzburg, ce volume présente essentiellement une histoire «au ras du sol », dont l’objet n’est pas les classes ou groupes sociaux mais les individus et des groupes plus restreints (familles, clans, lignages), ainsi que le dense réseau de rapports sociaux et économiques tissés entre eux. Le but de l’analyse menée par F. Garcia-Oliver, proche de la microhistoire sociale, est de dévoiler la complexité du microcosme observé et d’en comprendre la cohérence, non de le décomposer pour résoudre des problèmes de l’histoire générale.

Pour ce faire, F. Garcia-Oliver recourt à un discours narratif qui, au-delà des canons du genre, sert essentiellement à rapprocher son travail du grand public tout en l’éloignant de l’« excès d’abstraction corporative de l’histoire académique» dont il se plaint. En cohérence avec ce choix, toutes les références à une bibliographie générale et spécialisée ont été expressément enlevées du texte. Les sources employées évoquent aussi la méthode et les travaux de C. Ginzburg. F. Garcia-Oliver se sert d’un grand éventail de matériaux, soigneusement sélectionnés parmi une masse documentaire aux dimensions titanesques, mais ce sont les sources judiciaires (les interrogatoires et déclarations des procès) qui ont été privilégiées dans le but de rendre la parole aux paysans musulmans et chrétiens de la Valldigna.

L’originalité de la recherche de F. Garcia-Oliver ne se borne pas à la méthode choisie. Elle concerne aussi l’objet d’étude : la Valldigna – autrement appelée vall d’Alfàndec, l’ancien toponyme arabe –, une microrégion du royaume de Valence, formée par six alqueries peuplées en grande partie de musulmans qui parlent en algaravia – l’arabe local – et cohabitent avec un petit nombre de familles chrétiennes, descendantes des colons catalans. Les Sarrasins ne parlent ni ne comprennent tous le catalan, mais leur voix est fidèlement transcrite et systématiquement traduite par les notaires et écrivains de la Cour de justice. L’ensemble forme une société rurale qui ne correspond pas aux clichés des sociétés chrétiennes de l’Occident féodal, la Vieille Catalogne y compris. Et ce n’est pas, bien entendu, par l’absence d’un pouvoir seigneurial [End Page 790] fort, bien représenté par les moines cisterciens de Santa Maria de la Valldigna, qui détiennent la pleine juridiction de la vallée. Dernière originalité à remarquer : à la différence des populations musulmanes du Nord de l’Afrique, les alqueries musulmanes de la Valldigna sont exceptionnellement éclairées par une foisonnante documentation produite par les différents pouvoirs et administrations qui régissent le...

pdf

Additional Information

ISSN
1953-8146
Print ISSN
0395-2649
Pages
pp. 790-791
Launched on MUSE
2015-01-01
Open Access
No
Archive Status
Archived
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.