In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Santé et travail à la mine, XIXe-XXIe siècle dir. by Judith RAINHORN
  • Marie Thébaud-Sorger
Judith RAINHORN (dir.). - Santé et travail à la mine, XIXe-XXIe siècle. Villeneuve d’Ascq, Presses Universitaires du Septentrion, 2014, 302 pages.

L’histoire de la santé au travail fait actuellement l’objet de nombreux renouvellements, notamment dans ses connections avec l’histoire politique transnationale8 et l’histoire du risque environnemental. L’ouvrage dirigé par Judith Rainhorn s’inscrit opportunément dans ce champ qu’il explore à partir d’un point d’entrée, la mine, envisageant ici la pluralité des activités de ce secteur, extractions charbonnières mais aussi minéralogiques. Cette approche offre l’avantage de saisir les problèmes sanitaires de la mine à l’aune d’une multiplicité de facteurs qu’il faut articuler pour en [End Page 215] comprendre la spécificité : ceux relatifs aux changements techniques et industriels, aux régulations politiques, nationales et internationales, aux formes instituées de la reconnaissance des maladies et de l’indemnisation qui en découle, aux cultures ouvrières et syndicales. En réunissant des études de cas situées dans différents contextes, l’ouvrage met en lumière à la fois les similarités propres à l’exploitation minière, à la dureté de ce travail et à ses risques, mais éclaire également les conditions particulières de chaque situation locale.

Ce dispositif permet d’une part de mettre en regard des études de cas situées dans différents pays et conduites sur plus de deux siècles, de l’industrialisation à la désindustrialisation, jusqu’aux formes contemporaines des enjeux globalisés de l’énergie et du développement. Il permet en outre d’explorer à tous les niveaux une histoire faite de hiatus et de décalages entre l’identification des dangers, la compréhension médicale des affections, la mise en place d’une législation et d’une réglementation (prévention, protection et réparation) et la pluralité des pratiques au quotidien sur le terrain.

Le premier intérêt de l’ouvrage est de rendre accessibles en langue française des travaux émanant d’un ensemble international de chercheurs actifs dans le domaine. Faisant suite à la préface de Paul-André Rosental qui recadre avec pertinence la dimension mondiale du sujet, l’introduction de Judith Rainhorn propose une mise en perspective historiographique bienvenue, prolongée en ouverture des trois grandes parties thématiques de l’ouvrage, chacune organisée de manière chronologique.

Le premier volet traite des « réseaux et mobilisations socio-politiques autour de la santé à la mine ». Trois cas européens sont présentés, la Ruhr (Lars Bluma) la Belgique (Eric Geerkens) et la France du Nord (Marion Fontaine), suivis d’une étude sur le cas moins connu mais très édifiant de la législation sociale précoce du Chili et de ses mines de cuivre (Angela Vergara). Ces analyses font ressortir au fond les paradoxes entre les prises de conscience, les mouvements ouvriers et la reconnaissance de la maladie permettant l’établissement de régimes d’indemnisation adéquats. Les cas de compromis sociaux forgés au sein de systèmes paritaires exemplaires, de protections sociales précoces et d’attentions militantes montrent que ce ne sont là ni des conditions suffisantes ni l’origine de mobilisations sociales d’ampleur.

De la difficulté à définir l’étiologie de ces maladies, notamment les affections respiratoires, naissent d’intenses débats et expertises médicales portant autant sur la reconnaissance des maux et leur définition que sur le stade à partir duquel prendre acte de l’incapacité du travailleur – étape qui, à mesure que les régimes de protections sociales se mettent en place, ouvre le droit à des indemnités compensatoires. Ainsi, cette deuxième partie, « l’invisibilité et invisibilisation du champ sanitaire dans l’industrie minière », expose les multiples stratégies que les responsables des exploitations, publics ou privés, et les pouvoirs publics mettent en œuvre pour maintenir la productivité tout en minimisant le coût humain, social et financier d’une éventuelle réparation : ajustements opérés dans le décompte des...

pdf

Additional Information

ISSN
1961-8646
Print ISSN
0027-2671
Pages
pp. 215-218
Launched on MUSE
2014-12-09
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.